anonymous

Colza : les rendements prévus au plus bas depuis 10 ans

Adèle Magnard

Colza : les rendements prévus au plus bas depuis 10 ans

Selon le ministère de l’Agriculture, la production française de colza en 2019 atteindrait 3,8 millions de tonnes, en baisse de 22 % par rapport à l’an dernier. Les rendements atteindraient leur plus bas niveau depuis 2007.

On savait  les surfaces de colza françaises en forte baisse cette année par rapport à la campagne précédente : 1, 3 million d’hectares en 2019 contre 1,6 en 2018. C’est donc en toute logique que les estimations de production suivent cette tendance à la baisse. Selon les derniers chiffres du ministère de l’Agriculture parus le 11 juin, la production française de colza d’hiver atteindrait 3,8 millions de tonnes, soit une baisse de 22 % par rapport à l’an dernier et de 25,5 % par rapport à la moyenne 2014-2018.  

Sécheresse, gel et attaques d’insectes ont malmené les semis et la croissance du colza. Ces difficultés ont conduit certains agriculteurs à le remplacer par d’autres cultures dont la sole progresse : + 21,6 % pour l’orge de printemps, + 5,6 % pour le maïs, + 12,8 % pour le tournesol. Selon les prévisions, les rendements du colza atteindraient 29,4 q/ha, soit le niveau le plus bas depuis 2007. 

A l’exception de la Normandie où la production augmenterait de 9 %, la situation des cultures partout ailleurs est très dégradée. A la sécheresse et au gel qui ont entraîné des problèmes de floraison et de formation des siliques se sont ajoutés des attaques d'altise. La baisse de la production est particulièrement marquée en Auvergne (- 68 %), en Bourgogne (- 59 %), en Ile-de-France (- 47 %) et dans le Centre (- 40 %). 

Au niveau européen, la production est prévue globalement en baisse, tirée par le recul des productions françaises et allemandes. Agritel estime la récolte européenne de colza à 17,3 millions de tonnes contre 20 Mt lors de la campagne précédente. 

Sur le même sujet

Commentaires 2

dj colza

C'est un pb économique avec des charges phyto énormes.
Les passages sont trop nbx pour obtenir un résultat satisfaisant.
La phyto n'est plus à la mode
Chez moi ce sont les pois qui prennent le dessus grâce certainement à la prime.
Ce sont des cycles, nous en referons dans le futur lorsque la technique du semis sera plus élaborer
à savoir semi direct associé à une plante et un engrais au pied.
Le pb c'est que nous tarissons la source de pollinisateur
Qui fait l'abeille : la fleur !
Sans fleur pas d'abeille !
Je voudrai signaler également que le pb récurant insect n'est tjs pas géré
L'enjeu est là..car moral !! insecticides ne doit plus être employé !!
INRA à vos postes

Jul.happy

Je pense que la meteo n a pas permis aux abeilles de poliniser , les recoltes de miel de colza sont divisées par 10 cette annee.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier