anonymous

Détruire les couverts avant le 15 mars pour préserver le potentiel du maïs qui suit

Xavier ARVALIS

La date de destruction des cultures intermédiaires résulte d’un compromis : le couvert doit avoir eu le temps de jouer son rôle de piège à nitrates et de protection du sol vis-à-vis de l’érosion, sans dégrader le potentiel de la culture qui suit. Au-delà du 15 mars, un couvert encore en place risque de pénaliser le maïs suivant par épuisement des ressources en eau et en azote.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier