Le site sera indisponible aujourd'hui lundi 17 décembre à partir de 14 heures, en raison d'une mise à jour informatique. Merci de votre compréhension.

Glyphosate: "une défaite pour l'Europe", selon Stéphane Travert

Glyphosate: "une défaite pour l'Europe", selon Stéphane Travert

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a évoqué "une défaite pour l'Europe" après l'échec du vote sur l'avenir du glyphosate, déclarant qu'il serait "fier" seulement quand l'UE sera d'accord sur un plan de sortie et d'accompagnement pour les agriculteurs.

Les représentants des 28 États membres de l'UE ont échoué jeudi à s'accorder lors d'un vote pour renouveler pour 5 ans la licence de l'herbicide controversé. La question va maintenant passer dans un comité d'appel. "C'est une défaite pour l'Europe car l'Europe n'a pas pu trouver une position", a estimé Stéphane Travert lors de l'émission Public Senat/AFP/Radio Classique/Les Échos sur Public Sénat. "Je serai heureux et fier lorsque l'Europe aura réussi à se mettre d'accord et lorsque nous serons dans la sortie effective de ce produit et lorsque nous aurons trouvé les moyens d'accompagner les agriculteurs", a-t-il encore indiqué. "La position du gouvernement c'est 4 ans.

"Fier"

Mon collègue (Nicolas Hulot, NDLR) a précisé qu'il souhaitait que cela puisse se faire en 3 ans. Mais la question aujourd'hui c'est que la France n'agit pas seule, elle doit aller chercher des alliés", a assuré M. Travert. Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot s'est dit "fier" jeudi que la France ait "tenu bon" face à la nouvelle proposition de la Commission européenne de ré-autoriser le glyphosate pour cinq années supplémentaires, quand Paris souhaite trois ou, à la limite, quatre ans. Pour M. Travert, "la position du gouvernement est claire, c'est trouver les conditions d'une sortie acceptable pour les agriculteurs et faire en sorte qu'on puisse les accompagner dans cette sortie". "Quand j'avais proposé le 21 septembre dernier une période de 5 ans, ce n'était pas pour porter ensuite un autre renouvellement, mais une période de 5 ans avec un +phasing out+, une sortie", a-t-il rappelé.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

DIGUE3942

aussi longtemps que la France importe du maïs et du soja OGM désherbés au glyphosate toute discussion ou combats anti-glyphos n'a pas de sens. Donc bloquons les entrées de maïs et soja OGM .

écume 173

arrêter un produit phyto c est permettre à un nouveaux produit plus respectueux pour la santé des agriculteurs de voir le jour

GL

Les politiciens et les spéculateurs (Boloré, Dreffus, les banques, ect ...) jouent un drôle de jeu en ce moment.

C'est quand même le patron de Saipol St Nazaire qui a envoyer les gens de la CGT faire la danse de la guerre devant des agriculteurs qui voulaient savoir la teneur en glyphosate de ce qu'il avait dans cette usine de trituration.

http://www.agri-convivial.com/t72400-l-hysterie-autour-du-glyphosate-le-21-novembre-visait-a-trouver-le-nid-et-casser-les-oeufs-avril-a-envoyer-ses-sbires

Il va falloir qu'on arrête de nous prendre pour des imbéciles chez Plein Champs.

step

La défaite pour l'Europe c'est que les Etats membres n'ont as le courage de prendre leur responsabilité et font de la démago. Travert au fonds de lui il sait bien que c'est le commissaire européen à la SANTE qui a raison : pas de danger, mais par solidarité gouvernementale il doit reprendre à peu près (à 1 ans près) ce que lui impose le 1er ministre pour faire plaisir à Hulot et aux bobos autour de Macron.

Comme tous les paysans français n'utilisent pas le glypho (et qu'il y a un peu de jalousie envers certains utilisateurs en TCS avec grandes surfaces) pour le moment cela reste à peu près calme. Mais leur idée c'est d'attaquer sur tous les phytos.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier