anonymous

L'Etat lance un site pour pousser les agriculteurs à sortir du glyphosate

L'Etat lance un site pour pousser les agriculteurs à sortir du glyphosate

L'Etat a lancé jeudi un site déclaratif où les agriculteurs qui "sortent" du glyphosate pourront partager leurs pratiques alternatives et encourager les autres, a indiqué l'Elysée.

Ce site ( www.glyphosate.gouv.fr) constitue la "start-up d'Etat" post-glyphosate promise par Emmanuel Macron le 9 octobre pour aider les agriculteurs à se passer de ce désherbant, a expliqué l'Elysée. Le site vise aussi à fédérer dans les départements les agriculteurs qui ont besoin d'un accompagnement, a précisé l'Elysée. "L'objectif du président de la République est d'essaimer les bonnes pratiques, d'être responsabilisateur et être dans la dynamique du changement", selon les conseillers de la présidence, pour qui "rien n'est plus convaincant que l'exemple d'un voisin". L'exécutif espère créer une "dynamique de progrès" autour de ces initiatives individuelles pour aboutir à une sortie du glyphosate dans les trois ans, comme s'y est engagé le président de la République. 

Le volontariat a été préféré à une contrainte légale, le président de la République ayant plusieurs fois indiqué que dans certaines cultures se passer du glyphosate serait très difficile. Le gouvernement et le parti présidentiel se sont ainsi opposés à l'inscription dans la loi de la fin du glyphosate, comme le réclamaient les défenseurs de l'environnement et l'ex-ministre Nicolas Hulot.

Start-up d'Etat

Le gouvernement va aussi demander à à l'Agence nationale de sécurité sanitaire de s'opposer aux autorisations de mise sur le marché (AMM) de 
produits au glyphosate "pour les usages pour lesquels des alternatives sont avérées", a indiqué le 8 novembre le ministre de la Transition écologique François de Rugy. Cela devrait concerner 90% des surfaces agricoles, pour lesquelles des solutions existent, selon l'Elysée, mais "sur 10% des surfaces il y a des impasses sur lesquelles il faut mobiliser la recherche, comme pour les vignobles en très forte pente ou les légumes en plein champ"

"C'est une démarche de start-up d'Etat car ce site permet de mettre en place dans l'Etat une équipe en mode projet, temporaire, qui mobilise toutes les compétences pour sortir du glyphosate, jusqu'à ce qu'on ait réussi l'objectif". Quelque 8.800 tonnes de glyphosate ont été vendues en France en 2017. Se passer de cet herbicide, le plus utilisé en France, nécessite "une transformation profonde des modes de production agricole", a souligné François de Rugy.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 38

Titidu26

Encore un truc qui a été fait par des incompétents qui n'ont sans doute jamais vu une mauvaise herbe de leur vie!
Pas croyable de se laisser prendre pour des abrutis à ce point!

georges

boycottons cette star up, personne n'est obligé d'aller sur ce site pour dire qu'il est plus malin
combien de ceta où les agriculteurs ne sont pas honnête quand aux doses réelles ou les cahiers d'épandage sont bidon.
l'ecologie est devenu une manne financière pour l'etat gourmand, pour le business (huile à tronçonner bio 19.80€ les 5 litres huile traditionnelle 8.09€), sans parler des prix chez germinal etc
tout ça parce que l'etat n'a pas su faire taire les ong écolo, les faucheurs volontaires dont les seuls arguments étaient "sénateur tueur d'abeille"

François

Notre président devrait prendre la pioche et arracher les mauvaises herbes tout aussi bien dans nos champs que parmi nos élus ou riches industriels parfois très gourmands !!!

Guy

Je suggère à notre président de faire la même démarche (la création d'une start up ) pour que l'état français sorte de sa dépendance aux déficits publics, au racket fiscal permanent, au détournement de nombreuses redevances collectées pour des causes environnementales alors qu'elles finissent das le budget de l'état sans profit pour la nature.
Donc le président crée une startup où tous les états voisins qui maitrisent leurs déficits avec des prélèvements nettement inférieurs viennent indiquer qu'il est facile de sortir de la gabegie fiscale et de réduire les impots tout en équilibrant le budget, donnant ainsi des leçons de gestion à tous nos Enarques suffisants et donneurs de leçon alors qu'ils sont incapables de rétablir l'équilibre.

hetre umain

on reviens à l agriculture de nos grands parents et la france ne produits plus et perd des marchés

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier