anonymous

Pas de sortie totale du glyphosate en 3 ans : des ONG étrillent Macron

Pas de sortie totale du glyphosate en 3 ans : des ONG étrillent Macron

"Reculade", "trahison"... Plusieurs ONG, politiques et la Confédération paysanne ont critiqué vendredi l'annonce par Emmanuel Macron que la France ne parviendrait pas à se passer "à 100%" du glyphosate en trois ans.

"@EmmanuelMacron trahit ses engagements pour une sortie du glyphosate", a tweeté la Fondation pour la Nature et l'Homme (FNH). "Respectons cette promesse écologique et sociale et assurons-nous que les produits importés soient concernés." "Après le refus de l'inscription dans la loi, cette déclaration du président sonne comme un renoncement", s'est désolée l'association Générations futures, tandis que Greenpeace y voit une "nouvelle reculade du gouvernement Macron". 

La tête de liste EELV aux élections européennes Yannick Jadot a qualifié cette déclaration de "lamentable" sur Radio Classique. "Il y a des milliers et des milliers de paysans dans notre pays qui n'utilisent pas le glyphosate", a-t-il dit. "Les reculs et les tergiversations ça suffit !", a réagi Génération Ecologie dans un communiqué. "Il y a urgence à sortir des pesticides qui, années après années, font mourir les paysannes et paysans", plaide dans un communiqué la Confédération paysanne, pour qui "c'est possible", en modifiant des pratiques agricoles.

"Je sais qu'il y en a qui voudraient qu'on interdise tout du jour au lendemain. Je vous dis : un, pas faisable et ça tuerait notre agriculture. Et même en trois ans on ne fera pas 100%, on n'y arrivera, je pense, pas", a assuré jeudi Emmanuel Macron, encourageant les "productions alternatives" pour ne plus utiliser cet herbicide. Le débat sur la potentielle dangerosité du glyphosate a été relancé récemment par l'annulation en justice d'une autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360, herbicide à base de glyphosate. En novembre 2017, l'Union européenne avait renouvelé son homologation pour cinq ans, mais Emmanuel Macron s'est engagé à le bannir en France d'ici à 2021, sans que le gouvernement veuille pour autant inscrire cette interdiction dans la loi. Environ 8.800 tonnes de glyphosate ont été vendues en France en 2017.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 25

Jojo

https://www.facebook.com/konbinifr/videos/541939552954887/

Ehpotsirhc

Je partage ton point de vue Eric. Il faut imperativement arreter d'épendre des boues de station sur nos terres, c'est la seule solution pour faire comprendre aux élus et aux écolos que l' agriculture conventionelle est indispensable car c'est la seule à rendre ce service à la population. Sans parler des résiduts de lesive, d' ormones de contraception ou d' antibiotique qu'elles contiennent. ALORS STOP AUX BOUES !!

james 63

ras le bol de l'utilisation de marqueurs politiques pour faire croire que l'on est dans l'action et satisfaire des passions exacerbées par des vendeurs de peur et des bobos en mal de reconnaissance non objectifs et manipulés pas des vendeurs de peur.
Je n'oublie pas non plus la manipulation les multinationales qui protègent leur business en falcifiant la vérité
bon courage a notre président qui ose mettre les choses clairement sur la table pour trouver des voies de progrés intelligentes
les lachers d'ours,la protection du loup,


ne sont que des marqueur politiques qui sont loin de satisfaire aux réel enjeux environnementaux mais cachent pour l'instant la réel incompétence du ministère de l'écologie

digue3942

comme si le glyphosate était le soucis des GILETS JAUNES ....la crédibilité tombe à ZERO....

Laraison

Qui donc finance toutes ces associations ou autres groupes qui comme par hasard occultent à la fois le rapport bénéfice/risque ainsi que les importations ogm non conforme au marché Français ?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier