Pesticides : aux scientifiques de prouver un impact sur la santé (ministre)

Pesticides : aux scientifiques de prouver un impact sur la santé (ministre)

Le nouveau ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a estimé vendredi que les scientifiques devaient faire la preuve que l'usage de pesticides avait des conséquences sur la santé, notamment des nouveaux-nés, tout en assurant que la France verrait la fin du glyphosate lors du quinquennat.

"C'est aux scientifiques de faire la preuve ou non qu'il y a des conséquences à l'usage des pesticides ou pas", a assuré le ministre lors d'un entretien à l'antenne de la radio RTL. "Il y a peut-être des soupçons, mais il n'y a aucune preuve scientifique", et notamment "sur la question des bébés sans bras il faut que la science fasse son travail", a-t-il ajouté. "Je suis là pour appliquer le programme du président, dans ce quinquennat nous connaîtrons la fin du glyphosate", a indiqué M. Guillaume. Alors que le journal le Parisien indique vendredi qu'Emmanuelle Amar, la chercheuse qui a sonné l'alarme dans l'affaire des bébés nés sans bras dans l'Ain, "fait l'objet d'une procédure de licenciement" pour des raisons économiques, le ministre a déclaré ne pas savoir "pourquoi il pourrait y avoir ce licenciement. Il s'agit de ne rien étouffer". "Je ne sais pas de quoi il retourne pour cette association, mais le monde comme la France ont besoin de lanceurs d'alertes", a-t-il ajouté.

Remera

Le Remera, un des registres chargé de repérer les malformations congénitales, et dont Mme Amar est directrice générale, a vu deux de ses principaux financiers, la région Auvergne-Rhône-Alpes et l'Inserm, stopper leurs financements. Des cas de bébés nés sans mains, bras ou avant-bras dans trois endroits de France ont alerté les autorités sanitaires ces dernières années mais aucune cause, y compris environnementale, n'a pu être mise en évidence par leurs enquêtes. Dans les cas détectés par le Remera dans l'Ain, "l'analyse statistique ne met pas en évidence un excès de cas par rapport à la moyenne nationale, et Santé publique France n'a pas identifié une exposition commune à la survenue de ces malformations", a indiqué l'agence sanitaire dans un rapport publié début octobre.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 23

le crédule

les problémes des enfants nés sans membres sont peut-etre du à des residus chimiques
d'où viennent-ils.Pour les écolos des produits agricole bourrés de pesticide....
a-t-on réalisé chez les parents une recherche de ses produits ?
"nous oublions " enfin les médias ne parle jamais des produits utilisés en teinture pour les vetements dans les pays exterieur à l'europe. Les habits à bas cout sont teint avec des produits hautement nocif et ils sont portés trés longtemps dans une journée alors la penetration dans le corps ne doit pas etre anodine!

ddx

les agriculteurs bio ne sont pas mes ennemis!
mes ennemis sont : les journalistes incompétents qui relaient de fausse information et malhereusement ils sont très nombreux , les associations environnementales gérée par des écolos incompétent et ignorant, les végans

iris

si les bio et conventionnels se rencontraient la compréhension serai benefique les problemes de carie de mycotoxine de
morelle etc sont contrôlés nous n avons pas de limaces mais par contre une technicité et comprehension du vivant indispenssable arreter de voir des ennemis partout

DIGUE3942

SUITE :autour de moi ,il y a tellement de gens qui se fracturent les mâchoires dans un combat anti-paysan. tel est lemoi, je connais mon pouvoir d'achat ; c'est ce qui correspond à mon revenu du travail . mon revenu de travail ,il est ce qu'il est ,comparé à beaucoup d'anti-paysans de mon entourage l'équivalent de 400-500 Ha .Soyez rassuré je ne cultive aucune haine ni jalousie.......tel est le combat de ce jour.

DIGUE3942

merci à Aronman pour ton commentaire.....je suis dégouté en lisant des commentaires,vous êtes tombés sous le joug de la manipulation psychologique par des gens qui ont accès aux micros et autres médias qui permettent de submerger la France entière par leur méchanceté et incompétence ...le bio , ça sonne bien apparemment, mais à aucun moment il est question de recherche de résidus et de mychotoxines . maintenant , nous sommes dans la bagarre où l'on oppose bio et conventionnel ; ceci est une honte et catastrophe en soi.je ne me classe parmi les BIO , mais je voudrai volontiers soumettre mes produits à analyse et le comparer au produit bio ; il y aura certainement des surprises .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires