Pourra-t-on encore désherber efficacement les grandes cultures dans l’avenir ?

Xavier ARVALIS

C’est la question que nous avons posé aux agriculteurs rencontrés dans les allées du dernier SIMA. Les avis sont assez partagés mais certains imaginent déjà quelques pistes innovantes pour garder le cap de l’efficacité sur les mauvaises herbes.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 10

le vieux

mon pére dans les années 60 passa au desherbage chimique quel c... c'etait si agréable de se piquer les mains pour faire les remorques de pailles ou de passer 20h pour desherber 1h de betterave en plein soleil au mois de juin
pour les fongicides il ne fut pas plus intéligent quand en76 aprés 3 années à faire 30qx suite aux maladies fongiques il les introduit dans ses champs
il faut dire qu'il n'avait pas fait l'ena et que l'enseignant il l'avait reçu du bon sens de ses ancétres

dansons

certes on va perdre la bataille de la production à cout raisonné ...on va perdre aussi peu à peu la production de semences ; mais pas grave on importera.., et s'il faut convaincre les derniers récalcitrants aux derniers dogmes en cours on installera de grandes affiches dans les campagnes vantant la nouvelle agriculture !
Les nouveaux modèles sont le bouthan , l'ethiopie , le maroc , le costa rica et cuba..
(si si !! source étude COP21) serrez vos ceintures .va falloir maigrir....

jeff32

il a raison le bio sur sa rémunération , mais il va vite déchanter quand sa marge sera mangé par la distribution et par la banalisation de sa production , alors la son coup de production il va exploser !!!!! il y a de la place pour tous dans l agriculture , ne jouons pas a la guéguerre entre nous, on va tous en pâtir ....

jean

les mêmes qui ont fait tout un battage médiatique contre lactalis parce qu'une procédure de retrait de produits a été mis en place ,comme si il y avait eu de multiples contaminations mortelles font silences des problèmes déjà rencontréssur des intoxications graves générant des hospitalisations ....dues a la consommation d'aliments ayant quelques graines de datura

ACCES509

vos résonements sont un peu simplistes,je suis en bio depuis 2000 et rien de tout cela dans mes parcelles, rotations bon sens non labour couverts fourages...et au final 40 qt contre 60 en conventionnel mais à 380 euros tonnes,la satisfaction de ne plus dépendre de la chimie,de ne plus en prendre plein la gueule,et un beau pied de nez à toutes ces coop et fornisseurs qui se gavent de notre fric et se foutent de notre santé. A bon entendeur

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires