Claas en bleu blanc rouge au Salon de l'agriculture

Raphaël Lecocq

Assemblage d'un tracteur à l'usine du Mans

Le constructeur expose dans le village professionnel (Hall 1) un attelage constitué d'un Arion 400 Panoramic et d'une presse à balle ronde Variant. Deux matériels made in France.

Claas en bleu blanc rouge au Salon de l'agriculture

En France, on n’a pas de constructeur de tracteur mais on a des usines de tracteurs. Selon Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, en 2015, la France produisait 17 % des tracteurs fabriqués au sein de l’Union européenne. Avec Massey Ferguson à Beauvais (Oise) et Kubota à Bierne (59), Claas est l’un des trois constructeurs à disposer en France d’une usine de tracteurs. Elle est située au Mans (Sarthe). Jusqu’en 2003, en sortaient les tracteurs orange de Renault Agriculture, avant de passer au vert anis suite au rachat de la branche agricole de la marque au losange par Claas. Un investissement stratégique qui a permis au groupe familial allemand de rejoindre le cercle fermé des tractoristes, l’usine du Mans fabriquant l’intégralité des gammes du constructeur, à l’exception des Xerion (quatre roues égales) et des tracteurs spécialisés Nexos, fabriqués en Italie. L’usine du Mans emploie 700 salariés et produit en moyenne 10 000 tracteurs par an. Au cours des 10 ans passés, le constructeur y a consenti d’importants investissements. Claas consacre 7 % de son chiffre d’affaires en recherche et développement dans l’univers des tracteurs, contre 5 % en moyenne sur l’ensemble des produits.

Assemblage d'une presse à l'usine de Woippy

12 % des effectifs en France

Avant de devenir tractoriste, Claas était un spécialiste de la récolte des grains (moissonneuses-batteuses) et des fourrages (ensileuses, presses, autochargeuses, faucheuses ...). Il revendique la place de n°1 en Europe en moissonneuses-batteuses et de n°1 mondial en ensileuses. Outre l’usine de tracteurs, la France accueille son seul et unique site de fabrication de presses à Woippy (Moselle). Une usine inaugurée en 1958, employant actuellement 400 personnes et dotée d’une capacité de productions de 5000 machines par an, presses à balles rondes et presses à haute densité confondues. C’est précisément le liage qui est à l’origine de la société avec le dépôt, par August Claas, du brevet d’une lieuse en 1913, date de création de l’entreprise, suivie, en 1921, par le brevet du bec noueur. Claas a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 3,76 milliards d’euros. Le groupe emploie environ 11 500 salariés, dont 12 % en France. Outre les deux usines, Claas dispose en France d’un centre de recherche et développement à Vélizy-Villacoublay, d’un centre d’essais et de validation à Trangé (Sarthe) et d’un centre de formation à Evreux (Eure). Claas est aussi associé au groupe Agco dans le Gima, une joint-venture dédiée à la fabrication de transmissions à Beauvais (Oise).

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires