Climat, sol et plante connectés grâce au capteur Bosch Field Sensor

Raphaël Lecocq

Climat, sol et plante connectés grâce au capteur Bosch Field Sensor
Bosch

Le capteur mesure en continu différents variables agronomiques que la société Hi-Phen, spécialisée dans le phénotypage, traduit en préconisations agronomiques. Médaille d’argent au Sima 2019.

C’est davantage un moniteur de cultures qu’un capteur que la société Bosch a mis au point. Le Field Sensor est en effet doté de trois composants aptes à recueillir des informations relatives à la culture, au climat et au sol. Les premières sont fournies par une caméra renseignant des stades phénologiques et physiologique de la culture tandis que des capteurs multispectraux analysent son état de nutrition et d’infections potentielles. Deux stations météo, l’une aérienne et l’autre au sol, réalisent des relavés climatiques (température, hygrométrie...). L’ensemble des informations sont transmises sur un serveur par GSM ou par des réseaux bas débit (Sigfox, LoRa) selon la taille des fichiers.

Signature spectrale de la fusariose du blé

Temporalité et spatialité

La start-up française Hi-Phen, spécialisée dans le phénotypage des cultures, prend ensuite le relais pour réaliser l’analyse des images. Les informations captées en continu par le moniteur Field Sensor s’additionnent aux informations fournies par les images de satellites ou de drones, dont elles renforcent à la fois le spectre et la temporalité, le capteur étant susceptible de travailler en continu. Le tout alimente des algorithmes dont l’interprétation va se traduire par des préconisations en termes de protection, de fertilisation, d’irrigation, de gestion de la récolte.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires