anonymous

[Culturales] Les cultures sous monitoring avec Peek & Sence

Raphaël Lecocq

[Culturales] Les cultures sous monitoring avec Peek & Sence

Après avoir développé des solutions de contrôle à distance des bâtiments d’élevage, la start-up bretonne Copeeks s’immisce dans les cultures avec Peek & Sence. Médaille de bronze aux Trophées Culturales.

Mesurer des paramètres météorologiques tels que la température, l’humidité relative de l’air ou encore la pression atmosphérique. Identifier et comptabiliser différentes espèces de ravageurs au sein de pièges. Suivre le stade physiologique des cultures. Telles sont quelques-unes des applications permises par la solution Peek & Sence, dévoilée par Copeeks aux Culturales. Le dispositif comprend différents types de capteurs et un panneau solaire assurant son autonomie énergétique. Les données enregistrées sont transmises sur la plateforme web au moyen des réseaux bas débit pour ce qui est des relevés météorologiques et du réseau GMS pour ce qui est des images et des vidéos, plus « lourdes ». « Notre savoir-faire réside dans l’analyse d’image », explique Julie Champion, développeuse chez Copeeks. « L’agriculteur reçoit des alertes directement exploitables pour l’aider à piloter ses cultures ».

[Culturales] Les cultures sous monitoring avec Peek & Sence

Forfait mensuel

Dans un autre registre, Copeeks est par exemple capable de détecter l’apparition des boutons floraux sur une culture comme le haricot vert, ce qui participe à anticiper la logistique des chantiers de récolte. Géolocalisées et datées, les informations sont enregistrées sur une plateforme web, garante de la traçabilité. Fondée en 2016, la start-up bretonne (Côtes-d’Armor) dispose par ailleurs d’une compétence dans le monitoring des bâtiments d’élevage, où son expertise offre des garanties en matière d’ambiance (ammoniac, C02, ventilation, luminosité...) et de bien-être animal, le tout assorti de garanties en terme de traçabilité ou encore de conformité avec des cahiers des charges. La solution Peek & Sence est proposée au tarif de 120 €/mois, intégrant les équipements et services associés (transmission GMS, accès à la plateforme). Les agriculteurs peuvent partager – non – leurs informations avec d’autres abonnés.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier