anonymous

Grégoire Besson, du Sima aux Amis

Raphaël Lecocq

Grégoire Besson, du Sima aux Amis
Grégoire Besson

Absent du Sima, le constructeur organise trois rendez-vous de trois jours aux champs dans l’enceinte de lycées agricoles de la Vienne en avril, du Loiret en mai et de la Somme en juin. Deux nouveaux matériels y seront présentés.

Du Sima aux Amis, il n’y a qu’un palindrome, c’est à dire un mot se lisant dans les deux sens. Les Amis, ce sont les journées Agronomie, Machines, Innovations et Services. Pour Grégoire Besson, elles ont vocation à se substituer au Sima, auquel le constructeur avait annoncé, en septembre dernier, ne pas participer, privilégiant Agritechnica s’agissant de son exposition internationale. Au plan national, Gregoire Besson mise sur des rendez-vous au champ pour aller à la rencontre de ses clients agriculteurs, entrepreneurs de travaux et Cuma. Cette réorientation s’inscrit dans le plan stratégique « Drive the change », décrété en 2017 et qui concerne les outils industriels, les gammes de matériels ou encore le mangement de l’entreprise, dont les origines remontent à 1802.

Trois sites, neuf journées

Les journées Amis se tiendront dans des lycées agricoles, à savoir Venours (86) du 9 au 11 avril, Le Chesnoy (45), du 14 au 16 mai et Le Paraclet (80) du 4 au 6 juin. Etudiants et agriculteurs auront la possibilité de prendre en main les différents matériels de la marque. Le programme dédié aux utilisateurs se déroulera sous la forme de trois ateliers, trois pôles et trois  thématiques distinctes, à savoir, techniques culturales et coûts d’utilisation, réglages et configurateur de machines et enfin services (pièces, démo et supports digitaux). Deux nouveaux produits seront présentés en avant-première.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier