Le Same Frutteto en version CVT

Raphaël Lecocq

Le Same Frutteto en version CVT
Same

Outre la transmission à variation continue, le Futteto CVT S intègre un accoudoir multifonctions et une cabine à quatre montants et quatre points de suspension hydraulique. Il est décliné en 5 modèles d’une puissance maxi comprise entre 88 ch et 113 ch.

Le Same Frutteto en version CVT

Voilà qui devrait conforter le rang de Same sur le segment des tracteurs spécialisés. L’an passé, le constructeur s’était hissé à la troisième place du podium national, avec une progression de 2,1 % de part de marché (à 9,3 %) quand le marché se contractait de 5,3 %. Il faut dire que le Frutteto avait déjà des arguments pour lui, tel que la suspension de pont avant Active Drive à roue indépendantes et contrôle actif. Avec ses fonctions « anti-dive » (anti-enfoncement du train avant au freinage) et « anti-rolling » (anti-roulis) et ses positions « champ » et « transport », l’Active Drive  offre des préréglages en matière de garde au sol et de rigidité de la suspension, gages de stabilité, de sécurité, de manœuvrabilité (angle de braquage de 53°) et confort.

Transmission CVT

Au jeu des différences, le Frutteto CVT S se distingue par l’adoption d’une transmission à variation continue (vitesse maxi de 40 km/h à 1630 tr/mn). Il suffit de régler la vitesse désirée et d’utiliser l’accélérateur pour l’atteindre. Le moteur et la transmission se synchronisent ensuite automatiquement pour trouver le point d’efficacité maximale en fonction des charges. La fonction Cruise permet de mémoriser et rappeler une vitesse de travail. Cruise-on : le tracteur démarre de l’arrêt à la vitesse réglée. Cruise-off : il s’arrête et reste en position (même en pente) à vitesse nulle grâce à la fonction PowerZero. A noter que la CVT est associée à une prise de force proportionnelle à la vitesse d’avancement. En outre, la commande de l’inverseur peut également être reproduite sur le joystick du MaxCom à l’aide des boutons supplémentaires.

Le Same Frutteto en version CVT

Accoudoir multifonctions MaxCom

L’accoudoir MaxCom : c’est l’une des autres particularités du Frutteto CVT S, inédit dans cette catégorie de tracteurs selon Same. D’une largeur contenue (20 cm), intégré au siège et réglable en longueur, l’accoudoir est prolongé par un joystick (orientable) permettant de piloter quatre distributeurs tandis que les leviers « fingertip » disposés en ligne permettent d'actionner les distributeurs supplémentaires ainsi que les relevages avant et arrière.

Cabine suspendue à quatre montants

Grâce à la transmission CVT compacte et à profil bas, la structure de la cabine ne surmonte plus la boîte de vitesses, ce qui permet d'obtenir un grand plancher plat et l'élimination totale du tunnel central. La suspension est assurée par quatre Hydro Silent-Block. à fluide hydraulique intégré isolant la cabine du corps du tracteur et réduisant le bruit et les vibrations dans l’habitacle. La structure « tout en verre », avec pare-brise monobloc et sans montant central, garantit une visibilité avant optimale dans toutes les directions, tandis que l'extension vers le haut permet également de contrôler les outils frontaux. Parmi les options figurent un siège à suspension pneumatique ainsi que le niveau de protection  Classe 4 (le plus élevé) contre les embruns de pulvérisation.

Le Same Frutteto en version CVT

Moteur et hydraulique

Côté moteur, le Frutteto CVT S reçoit un bloc SDF Tier 3 à 3 cylindres 2,9 litres dans les versions 88 ch et 97 ch (puissance maxi) et un 4 cylindres 3,9 litres dans les versions 88 ch, 012 ch et 113 ch. Grâce à un potentiomètre dédié, l’opérateur peut sélectionner de nombreux modes de gestion du moteur, allant d’« Eco », qui réduit la consommation de diesel, à « Power », qui optimise les performances du tracteur. Le circuit hydraulique repose sur une pompe principale Load Sensing de 100 l/min, dédiée aux relevages et aux distributeurs. Une seconde pompe de 42 l/min est dédiée à la direction assistée, pour un braquage progressif et modulable, même au ralenti, indépendant des autres utilisateurs hydrauliques. À l'arrière, on peut disposer de 5 distributeurs électrohydrauliques à gestion électrohydraulique (10 voies), tandis que 8 autres voies peuvent être installées à l'avant, d'où il est possible de rajouter 2 distributeurs à haut débit (un double effet et un simple effet), dupliqués par autant de voies arrière et deux retours libres. Le relevage arrière, à commande électronique, offre une capacité maximale de 2 600 kg contre 1500 kg pour l’avant (option). Laprise de force dispose, de série, d'un embrayage électrohydraulique modulé et prévoit 3 modes de travail (540, 540 ECO et 1000 tr/min). Elle est équipée de série de la fonction PdF Auto qui automatise l'embrayage et le débrayage en fonction de la position de l'outil raccordé à l'attelage trois-points. Dans sa version S (vignes larges), sa largeur hors tout affiche 1369 mm.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier