2009/2010 : Une campagne laitière très morose

La France termine la campagne 2009/2010 avec une nouvelle sous réalisation record de plus de 1,7 million de tonnes sous le niveau du quota. La nouvelle campagne démarre également mollement en avril avec des livraisons de lait en retrait de 1,7% par rapport à avril 2009.


La campagne 2009/2010 a été difficile pour la plupart des éleveurs laitiers : la collecte laitière a été fortement perturbée par la faiblesse du prix du lait mais aussi par les mauvaises conditions climatiques hivernales qui ont ralenti les livraisons. En cumul sur l'ensemble de la campagne, le niveau de la collecte de lait corrigée de la matière grasse recule de 2,4% par rapport à celui réalisé lors de la campagne précédente. La sous réalisation du quota national estimée fin mars 2010 dépasserait 1,7 million de tonnes (hors réévaluation du quota de 1 % gelée par la France pour la campagne en cours) et confirmerait ainsi la plus importante sous réalisation jamais enregistrée depuis l'instauration des quotas laitiers en 1984 !

Selon les derniers sondages hebdomadaires de FranceAgriMer, la nouvelle campagne laitière démarrerait également mollement. La collecte laitière du mois d'avril 2010 serait en retrait de 1,7% par rapport à avril 2009.

L'évolution de la campagne laitière 2009/2010 dans les principaux pays producteurs en Europe est contrastée. Les pays ont réagit différemment face à la crise du lait. Certains, comme en Allemagne, au Danemark ou encore aux Pays-Bas ont compensé le manque à gagner dû à la baisse du prix du lait par une augmentation de la production. D'autres, comme en France, ont freiné la collecte, notamment l'Irlande où le prix du lait a baissé de 30% en 2009 par rapport à 2008.

Les indicateurs des produits laitiers sont au vert


En mars 2010, toutes les fabrications des principaux produits laitiers de grande consommation augmentent et les débouchés sur le marché extérieur sont bien orientés par rapport au mois de mars 2009. Pour la crème conditionnée, les fabrications progressent de 7,3 % et les exportations de 14,4 %, pour les yaourts et desserts lactés, les évolutions sont respectivement de + 4,2 % et + 5,7 %, celles des fromages de + 3,8 % et + 11,8 % et celles des laits conditionnés de + 1,1 % et + 13,2 %.

Pour les produits industriels, les niveaux de fabrication sont contrastés alors que les exportations sont plutôt dynamiques. Les fabrications de beurre reculent de 6 % mais les exportations augmentent de 25,8%. La situation est similaire pour le séchage de poudres de lait (-4% et +45,3%). Pour les caséines et caséinates, la poudre de babeurre et la poudre de lactosérum, les fabrications et les exportations progressent par rapport au mois de mars 2009.

Source d'après Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier