2011 : Recul des installations en agriculture

M.B

2011 : Recul des installations en agriculture
Chez les moins de 40 ans, l'installation des femmes progresse.

Ils sont 12.600 exploitants agricoles à s’être installés pendant l’année 2011, soit 5% de moins qu’en 2010 qui avait été considérée comme une année de stabilisation, d’après le dernier bilan de la MSA.

Cette baisse provient en partie de celle des jeunes installés de 40 ans et moins. En effet, leur effectif est de 8 300 personnes, soit une baisse de 3% entre 2010 et 2011. Une population représentée à 70% par des hommes dont l’effectif a diminué de 4,7%, alors que celui des femmes a augmenté de +1,3%.

En ce qui concerne le nombre de nouveaux installés de plus de 40 ans, après avoir connu une baisse modérée de -1% l’année passée, il diminue de 9% entre 2010 et 2011. Une baisse due à une chute des transferts entre époux de -14% pour les installés de plus de 40 ans et -23% parmi les femmes du même âge. Avec le recul de l’âge de la retraite, ces 3 300 exploitants tardifs qui ne se sont pas installés suite à un transfert entre époux prennent une importance considérable dans l’avenir de l’agriculture puisqu’ils pourront être encore actifs pendant une vingtaine d’années.

Les régions les plus touchées

Les régions de France Métropolitaine les plus touchées par ce recul de l’installation des agriculteurs sont la région PACA, le nord de l’Auvergne mais aussi la façade atlantique, traditionnellement dynamique, à l'exception de la région Poitou-Charentes, et des départements de la Loire-Atlantique et du Morbihan.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, en Bourgogne, dans le sud du bassin Parisien, les Vosges, la Meuse et en région Rhône-Alpes on constate en revanche une progression du nombre d’installations d’exploitants agricoles entre 2010 et 2011

Une pluriactivité en hausse

 De plus, en 2011, près de 31% des installés, qu’ils soient jeunes ou tardifs, sont pluriactifs. Les installés tardifs, hors transfert entre époux, sont nombreux à conserver une activité professionnelle secondaire dans le but de parer aux risques que présente l’installation. Parmi les femmes de plus de 40 ans, la pluriactivité est en légère hausse puisqu’elles étaient 18% en 2007 contre 26% en 2011. En revanche, les chiffres concernant les hommes sont en baisse puisque leur taux de pluriactivité est passé de 42% en 2007 à 38% en 2011. Chez les jeunes, la proportion d’hommes pluriactifs est relativement stable et se situe autour des 33% depuis 2007. Celle des femmes est également en légère hausse et atteint les 28% en 2011.

Le taux de rotation entre ancienne et nouvelle génération (nombre de départs de chefs d'exploitation / nombre de nouveaux installés) s'améliore d’avantage cette année. Il atteint 61,7% pour l'ensemble des installés en 2011 alors qu’il était de 60,5% l’année précédente. Pour les installés de 40 ans et moins, l’évolution va dans le même sens puisque le taux est de 44% en 2011 alors qu’il avait atteint 42,9 % en 2010.

Source M.S.A

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier