2013 : l’année de la croissance du marché du vin

Anne Sophie LESAGE

2013 : l’année de la croissance du marché du vin
Jean Marie Aurand,(à gauche) prendra ses fonctions de directeur général de l'OIV le 1er janvier 2014. Il remplacera Frédérico Castellucci,(à droite) qui a effectué deux mandats de cinq ans.

Malgré une baisse des superficies vitivinicoles de 4%, l’organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) annonce ce lundi une production pour l’année 2013 en hausse de 9% par rapport à 2012.

281 millions d’hectolitres produits, c’est le chiffre prévisionnel publié par l’OIV, concernant la production mondiale de vin, soit une augmentation de 9%. Après une année 2012 où les vendanges étaient historiquement faibles, l’année 2013 devrait être l’année de la croissance retrouvée, avec des chiffres semblables à ceux de 2006. Cela malgré une diminution du vignoble mondial de 4% de sa superficie depuis 1995. « En 2013, la récolte au niveau mondial a été importante grâce aussi à la progression de la productivité des vignobles » précise Frédérico Castellucci, directeur général de l’OIV.

45% de la production mondiale de vin originaire d’Europe

L’Italie reste cette année encore, le plus gros producteur de vin, avec une progression en 2013 de 2% ; suivi par la France, qui progresse de 7% ; puis l’Espagne qui bénéficie de la plus grosse augmentation de production, 23%. Le trio concentre à lui seul, 45% de la production mondiale de vin, estimée par l’OIV à 281 millions d’hectolitres. La conjoncture 2013 montre une reprise de la demande; la consommation mondiale, devrait progresser de 245 millions d’hectolitres.

Le continent européen représente à lui seul, 60% du commerce mondial du vin, suivi par l'Amérique du nord, qui concentre 22% du marché. 

Dernière représentation pour l’Italien Frédérico Castellucci, après deux mandats comme directeur général de l’OIV, il sera remplacé par Jean Marie Aurand  à compter du 1er janvier 2014. Cela fait suite aux élections du 1er juin 2013 à Bucarest. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier