64ème congrès : La FNSEA réfléchit à sa réorganisation

La FNSEA, qui tiendra son 64ème congrès du 30 mars au 1er avril à Auxerre, va se pencher sur sa réorganisation pour mieux répondre à l'attente des agriculteurs sur le terrain.

« On doit réorganiser notre réseau (...) nous adapter aux changements que connaît l'agriculture », a déclaré Dominique Barrau, secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA). Aux yeux du principal syndicat agricole français, c'est une « question de fond » alors que le secteur, confronté une grave crise, craint de peser de moins en moins dans la société.

Aussi la FNSEA a décidé de consacrer l'essentiel de ses débats cette année à son évolution. Elle a rédigé un rapport moral intitulé « un syndicalisme pour rassembler et agir » qui sera débattu mercredi, au deuxième jour du congrès, par les quelque 750 délégués attendus à Auxerre.

Quelques « chantiers à ouvrir » sont privilégiés, un renforcement du pouvoir décisionnaire au niveau régional et non plus national, comme c'est le cas aujourd'hui. Et une réflexion visant à améliorer la communication au sein de la structure syndicale.



« Ce n'est pas la peur de perdre des adhérents » qui pousse à cet examen, a assuré M. Barrau, même si ce dernier admet des défections dans certains départements laitiers. Mais selon lui, ces départs sont contrebalancés par des arrivées.

« Nous n'avons pas suffisamment bien géré l'accord (du 3 juin 2009 sur les prix du lait) chez les agriculteurs », reconnaît M. Barrau qui admet que son syndicat a été « chahuté » et « secoué » dans certains départements.

Tandis le premier jour du congrès, sera réservé aux débats à huis clos, le jeudi, journée de clôture, sera l'occasion de discuter de l'avenir de la politique agricole commune (PAC). L'homme d'affaires Vincent Bolloré interviendra devant les congressistes comme « grand témoin ». Le ministre de l'agriculture, Bruno Le Maire, est attendu pour clore les travaux.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier