A Montpellier : Les vignerons laissent éclater leur désespoir

SC avec AFP

Des incidents ont éclaté mercredi soir dans l'Hérault, après la manifestation de viticulteurs qui a rassemblé dans l'après-midi à Montpellier 10.000 personnes selon les organisateurs, 3.600 selon la préfecture.

Un sentiment de désespoir planait sur la manifestation des quelque 10.000 vignerons (3.600 selon la Préfecture) qui ont défilé sur les boulevards de la capitale régionale. Au son assourdissant des explosions de pétards ou de soufre, le cortège s'est malgré tout déroulé dans le calme. Ce n'est que dans la soirée que les premiers incidents ont éclaté.

Les manifestants, de retour sur la place du Peyrou, ont fait face aux forces de l'ordre. Pétards, fumigènes, puis des bouteilles de verre ont été lancés sur les CRS. Une heure plus tard, les CRS ont tiré les premières bombes lacrymogènes dispersant ce qui restait des manifestants. Deux fils de viticulteurs ont été interpelés.

Dans la nuit, alors qu'une colonne de bus rejoignait le département de l'Aude, plusieurs incidents ont encore éclaté, en particulier entre Pezenas et Béziers. Des feux de pneus ont été allumés. Un magasin Lidl à Servian a été dégradé, comme des grandes surfaces à Mèze et Cournonsec, et plusieurs véhicules de gendarmerie ont été caillassés. La gendarmerie déplore un blessé léger parmi ses hommes. L'hélicoptère qui survolait les bus de viticulteurs a également été la cible d'une fusée de détresse qui n'a cependant pas touché l'appareil.

L'Hérault a été placé sous très haute surveillance pour cette journée, avec environ 1.000 policiers et gendarmes mobilisés.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires