Accord UE / Canada : fromage européen contre bœuf canadien

Accord UE / Canada : fromage européen contre bœuf canadien

L'UE et le Canada doivent conclure demain un accord de libre-échange. Il prévoirait un doublement des importations de fromage européen (sans droits tarifaires), en échange d'un plus grand accès au marché européen pour les bœufs canadiens.

Après quatre ans de négociations, le Premier ministre canadien Stephen Harper rencontrera vendredi à Bruxelles le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, pour valider un accord global qui permettrait aux sociétés canadiennes d'accéder à un marché de 500 millions de consommateurs. En contrepartie, Ottawa éliminerait ses barrières tarifaires sur 98% de ses importations en provenance de l'UE.  En 2011, le commerce entre les deux zones s'est élevé à quelque 86 milliards d'euros, faisant de l'UE le deuxième partenaire commercial du Canada, loin derrière les USA.

Nombre des questions ont donné du fil à retordre aux négociateurs mais c'est sur des contentieux agricoles, comme la question des produits laitiers et l'ouverture du marché européen au bœuf canadien, que les deux parties butaient depuis plusieurs mois.

Doublement du quota de fromages européens

Le dossier s'est débloqué quand le Canada a accepté de doubler le quota de fromage européen admis sans droits tarifaires, en échange d'un plus grand accès au marché européen pour les producteurs de bœufs canadiens, selon plusieurs sources.

Cet accord de principe doit maintenant être soumis aux gouvernements de chacune des dix provinces du Canada en vue de sa ratification.

L'annonce de cette percée dans les négociations a provoqué le courroux de l'association des producteurs laitiers du Canada. Elle s'est prononcée contre un accord qui permettrait à l'UE de vendre plus de fromage au Canada, affirmant qu'elle bénéficiait déjà d'un quota très généreux.

Des éleveurs canadiens et français inquiets

"Cet accord remplacerait nos produits locaux par des fromages subventionnés de l'Union européenne et risquerait d'entraîner la fermeture de nos petites entreprises ou de nous chasser du marché. Cela est inacceptable", a affirmé l'association.

Les craintes sont tout aussi vives en Europe. "En pleine crise de l'élevage en Europe -et en Bretagne- l'accord va accentuer la mondialisation agro-alimentaire. L'Europe importera davantage de viande de porc et de bœuf!", a réagi l'eurodéputé vert Yannick Jadot.

Cet accord pourrait servir de modèle dans les négociations engagées par les Européens avec les États-Unis en vue de créer la plus grande zone de libre-échange au monde.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 9

BEAUDITLANIQUE

bon en même temps plaignons nous discrètement ne sommes nous pas tous depuis maintenant longtemps des adeptes presque forcené du libéralisme ce que nous voulons tous c'est être riche et au fond peu importe si la fin ne peu même pas justifier les moyens prenons l'exemple simple de celui qui, on prendra le premier venu, pour "gagner" sa vie (et éventuellement et si possible être riche) détruit celle des autres (et le pire la sienne aussi) alors que quelques vampires élaborent des stratégies psychadéliques pour déstructurer chaotiser des hommes des nations des sociétés etc parce que ça rapporte devons nous nous en plaindre nous qui sommes les petites mains de ces ogres nous qui si l'on nous en donnez le pouvoir ferions au moins autant sinon bien pire

Sylvano

On va clairement manquer de viande bovine d'ici quelques années en France, l'Europe prend les devant. De nouveaux débouchés pour l'industrie laitière sont aussi les bienvenus, en espérant que ce ne soit pas trop tard vu le nombre d'élevages qui disparaissent. Pourquoi 4 ans de négociation? Il y a surement d'autre éléments qui ne sont pas agricoles dans ces négociations.

oulala

lim il n'y a pas les produits francais au dessus de tout soupcon et les etrangers qui font tous le la m.....
des truands chez les francais, des porcs gavés d'antibio, des laitieres aux frais veto inconcevable il y en a
que la politique de libre echange soit critiquable , que tu en profites pour passer des petits relants nationaliste bof
les canadiens sont capables eux aussi d'excellent produit

paysan 36

vive la mondialisation !question: est ce que les canadiens hormonent leurs bétails si oui José tu vas avoir du boulot pour foutre les mac do par terre et si non il faudra le faire quand même ! on veut 50% d agro foresterie et même temps on accepte de telles conneries !

bisounours

Je crois que les canadiens ont une sacrée organisation laitière , avec des prix rémunérateur pour les éleveurs . Ici , les prix de la viande de bœuf ont enfin répercutés l'augmentation des céréales (5 ans après).Un accord de plus sur des produits agricoles , qui massacre les laitiers canadiens et les éleveurs viandes européens ; améliorant ainsi la marge des transformateurs et des distributeurs . Je pense , que même certains administrateurs de coop trouveront , trouveront cet accord génial .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier