Affiches « anti-viande » Sodexo : les éleveurs ont vu rouge !

Delphine Barel

Vendredi dernier, devant le siège régional de Sodexo à Nantes, une centaine de producteurs ont exigé le retrait des affiches “anti-viande”.
Vendredi dernier, devant le siège régional de Sodexo à Nantes, une centaine de producteurs ont exigé le retrait des affiches “anti-viande”.

Vendredi dernier, une centaine de producteurs ont mené une opération « coup de poing » à la délégation régionale de la Sodexo, basée à Nantes, pour dénoncer et stopper la campagne de communication calomnieuse du groupe.

Dans le cadre de son « plan pour le développement durable », le groupe mondial So-dexo, a diffusé dans 70 restaurants d’entreprise des affiches « anti-viande ». Sous le titre « le saviez-vous ? », Sodexo attaque et dénigre la production et la consommation de produits carnés. « Toutes les viandes et toute l’agriculture sont mises en cause dans cette communication », souligne Alain Bernier, président de la FNSEA 44, « et cela, nous ne pouvons le tolérer ! ».
Choqués par cette campagne publicitaire, la FNB, la FNSEA 44, Jeunes Agriculteurs 44 et la FRSEA des Pays de la Loire, ont immédiatement réagi. Une centaine de producteurs se sont mobilisés vendredi dernier devant la délégation régionale de la Sodexo à Nantes pour demander le retrait immédiat de ces affiches, ainsi que des excuses.
« Nous ne pouvons accepter aujourd’hui ce genre d’attaques, dans un monde où demain nous devrons nourrir 9 milliards d’habitants, entendre dire que la production végétale nourrira toutes les populations est une hérésie ! » s’indigne Guy Hermouet, président de la section bovine de la FRSEA et vice-président de la FNB.
Les produits carnés ne sont pas des produits néfastes. En France, le PNNS (Programme national nutrition santé) recommande de consommer un aliment du groupe « vian-des, poissons, œufs » une à deux fois par jour en alternance.
« Cette communication est une insulte envers les éleveurs, leurs produits et les emplois qu’ils induisent. Car rappelons-le : un éleveur représente sept emplois directs. Dans notre région d’élevage, la production est bien ancrée. L’élevage contribue à la biodiversité et à la dynamique de nos territoires », insiste le responsable.

Excuses publiques

Le directeur régional a reçu une délégation de producteurs. Lors de cette entrevue, Sodexo a co-écrit avec la délégation de producteurs une communication à destination des con-sommateurs, présentant publiquement les excuses du groupe à tous les éleveurs. Les af-fiches ont été retirées et cette communication paraîtra dans les restaurants d’entreprise du groupe.
De plus, deux rendez-vous sont d’ores et déjà pris entre la filière viande régionale et nationale et l'entreprise Sodexo pour bâtir des relations de travail et travailler les approvisionnements de proximité.
« Sodexo a compris les enjeux de nos filières régionales, que ce soit au niveau économique, sociétal et environnemental », souligne Mickaël Trichet, responsable viande bovine de la FNSEA 44.
Enfin la réactivité des réseaux FNSEA et JA a payé ! « Nous sommes satisfait d’avoir été entendu dans la rapidité ! La mobilisation des éleveurs et leur détermination nous a permis d’obtenir ces excuses publiques et de programmer ces rendez-vous. Nous resterons vigilants aux suites qui seront données », conclut Alain Bernier.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires