Afrique : Le coton frappé par la crise

SC

La filière du coton en Afrique, déjà fragilisée par la concurrence des producteurs américains subventionnés, est maintenant frappée par la crise économique mondiale, avec une demande et des cours en baisse.

Plusieurs responsables réunis cette semaine à Ouagadougou ont appelé les autorités africaines à prendre des mesures « concertées » pour éviter la banqueroute du secteur, qui fait vivre 15 millions de personnes en Afrique de l'ouest et du centre.

Les achats de textile sont en effet très sensibles à l'environnement économique et les annulations de commandes se multiplient avec le spectre de la récession dans les pays riches. En conséquence, les cours ont plongé et évoluent au plus bas depuis trois ans.

Cette aggravation de la crise dans le secteur cotonnier est potentiellement lourde de conséquences pour les trois millions de producteurs africains qui cultivent l'« or blanc ». Déjà ces dernières années, sous l'effet de la crise, la production cotonnière du continent a chuté, passant de 2 millions de tonnes en 2004/05 à 1,3 million en 2007/08, selon le Comité consultatif international du coton (CCIC).

Ce secteur avait déjà dû se battre contre les subventions américaines aux producteurs de coton, s'accommoder d'une monnaie forte (le Franc CFA a une parité fixe avec l'euro) fragilisant sa compétitivité, et d'un dollar faible (le coton étant vendu en dollar).

Face à ces sombres perspectives, « les pays africains producteurs de coton doivent travailler à réduire l'impact de la crise sur le secteur », a plaidé le ministre burkinabè du Commerce, Mamadou Sanou. « Les pays africains doivent prendre des mesures comme l'ont fait les grands pays industrialisés (...) parce que l'agriculture africaine, surtout dans la zone sahélienne, est la locomotive de l'économie », a renchéri le responsable de la Somdiaa, groupe français agro-industriel très présent sur le secteur du coton en Afrique.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires