Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter google+ Youtube

Découvrez les Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Porcs
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit agricole, informez-vous ici

Mon espace
pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Actualités générales
  • >
  • Actualités
  • >
  • Agriculture biologique : Cinq fois plus de surfaces en conversion en 2009

15/06/09
Actualités générales

Agriculture biologique : Cinq fois plus de surfaces en conversion en 2009

En 2009, en France, les surfaces en conversion vers le bio, avec 63 000 hectares, sont 5 fois plus importantes qu'en 2008.

Alors que les surfaces engagées dans une conversion vers le bio ont augmenté de 35% en 2008, elles vont être multipliées par cinq en 2009, d'après les déclarations déposées le 15 mai. Déclarations qui totalisent le nombre de demandes de subventions des agriculteurs qui souhaitent se convertir. La moitié des 63.000 ha est consacrée à des grandes cultures. Le nombre d'exploitations débutant une conversion en 2009 est supérieur à celui des deux années 2007 et 2008.

Au regard de ces derniers chiffres, les surfaces en bio vont augmenter de 10 % en 2009 pour atteindre près de 650.000 hectares. Par ailleurs, le nombre d'exploitations bio devrait croître de 15% pour passer de 13.300 à 15.200.

Aides à la conversion : 200€/ha/an en moyenne

Le montant prévisionnel des moyens nationaux et européens, mobilisé pour la conversion vers l'agriculture biologique en 2009, s'élève à 58 millions d'euros. Cette enveloppe dédiée à la conversion a été multipliée par 2,5 entre 2008 et 2009 et par 5 par rapport à 2007, précise le ministère. En 2009, le montant moyen d'aide alloué à chaque producteur pendant les 5 ans suivant la conversion s'établit à un peu moins de 200€/ha/an.

« ll faudra confirmer cette dynamique dans la durée pour atteindre l'objectif de triplement des surfaces lié au Grenelle de l'Environnement, soit 6% en 2012. » estime Michel Barnier. En 2008, les surfaces cultivées en bio ne représentaient, avec 583.800 ha, que 2,12 % des surfaces agricoles utiles. L'objectif du Grenelle risque donc d'être très difficile, «mais possible» estime le ministre.

SC

Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h