Agronomie : conséquences de la grêle sur les cultures

Céline Vailhen

Les dégâts sont très variables d’une parcelle à l’autre, en fonction de la violence des averses. Pour les cultures de printemps, l’orientation des rangs peut aussi avoir un effet : accentuation des dégâts lorsque les rangs sont orientés perpendiculairement à la trajectoire des grêlons. Le diagnostic réalisé dans les 24 heures suivant le sinistre est souvent peu propice à de bonnes décisions ; quelques jours de recul permettent de meilleures observations, et un diagnostic plus pertinent et quelquefois moins alarmiste. Laurent Triaux, conseiller en agronomie, fait un point sur les dégâts causés et les impacts sur les cultures. Globalement les dégâts les plus importants concernent les cultures les plus proches de la récolte (céréales et colza). Le maïs serait la plante qui pourrait le mieux se remettre des dégâts.

Les dégâts sur les céréales :

Le gros du remplissage était terminé dans les orges et blés très précoces. Dans les blés durs et blés tendres, la ½ ou les ¾ du remplissage étaient réalisés. Dans les blés tardifs, de printemps, il s’agissait du 1/3 remplissage.

Conséquences de la grêle sur les céréales :

- Égrenage et coupure d’épis : d’autant plus importants que la culture est précoce.
- Tiges pliées qui limiteront la fin du remplissage (donc plus ou moins selon la précocité de la variété et la date de semis).
- Les dégâts sur feuilles ne devraient pas trop handicaper le peu de remplissage qu’il restait à faire. La qualité des grains pourrait par contre en pâtir.
- Le comptage de la perte de grains et d’épis permet donc d’approcher la perte de potentiel dans les situations précoces où le remplissage était quasiment achevé ; par contre dans les parcelles tardives, le poids des grains sera aussi endommagé.
Selon ces différents critères, il n’est pas rare de voir le potentiel réduit de 40 à 75%.

Pour connaître les détails sur les cultures de Colza, Tournesol & Maïs, rendez-vous sur http://agriculteurs-85.fr/25-06-2013/240/

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier