Aides d'urgence de la Collectivité territoriale de Corse aux éleveurs

La Collectivité territoriale de Corse a annoncé le déblocage en urgence d'un million d'euros et une avance de trésorerie pour les éleveurs de bétail, afin de tenter de sauver les cheptels menacés par la sécheresse qui sévit dans l'île.

Le président de l'Office du développement agricole et rural de Corse (Odarc), Jean-Louis Luciani, a indiqué qu'un million d'euros vont être rapidement débloqués pour aider directement les quelque 1.700 éleveurs ovins et caprins à nourrir le bétail, alors que les deux départements de l'île n'ont pas encore été classés en zone de calamité agricole par l'Etat.

"Qu'il soit bien entendu que cette aide n'a pas vocation à se substituer à la calamité agricole que l'Etat doit reconnaître et financer", a ajouté M.Luciani.

Alors que 65 départements ont été classés le 25 août par l'Etat en zone de calamité en raison de la sécheresse, "le dossier corse, qui devait être examiné le 12 octobre, ne l'a toujours pas été", a-t-il déploré.

"On nous dit maintenant qu'il le sera peut-être en décembre alors que la situation est très critique à cette période de l'année de gestation et mise bas des bêtes", a-t-il ajouté.

Evoquant le "désarroi des agriculteurs", qui ont manifesté la semaine dernière devant la préfecture de région à Ajaccio, il a regretté que "rien de très concret ne soit sorti de cette réunion" avec le représentant de l'Etat dans l'île.

Une seconde mesure d'urgence prévoit une avance de trésorerie permettant d'accorder des délais de paiement aux éleveurs pour l'achat de fourrage et de compléments alimentaires pour les troupeaux, dont le paiement sera ainsi décalé de plusieurs mois.

M. Luciani a indiqué que les offices des transports et d'équipement hydraulique de la Corse "ont été mobilisés afin d'expertiser les surcoûts en matière de transport et de consommation d'eau brute et les éventuelles possibilités d'intervention".

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier