Alimentation : Certains aliments santé vont enregistrer une baisse de leur croissance

Yaourts au bifidus, céréales riches en vitamines et minéraux...: après avoir fortement progressé, les aliments « fonctionnels », censés apportés des bienfaits pour la santé, vont voir leur croissance ralentir d'ici 2012, relève une étude du groupe Xerfi.

Outre les aliments « fonctionnels », deux autres secteurs --les produits bio et les compléments alimentaires-- sont étudiés par le groupe Xerfi dans son étude « le marché des aliments santé à l'horizon 2012 ». Ce marché est promis à un bel avenir avec une croissance annuelle de près de 5% pour s'approcher des 8 milliards d'euros en 2012. Mais la progression profitera surtout aux produits bio, devant les compléments alimentaires et les aliments « fonctionnels ». Ce dernier secteur est estimé à environ 2,8 milliards d'euros, selon l'étude. S'il a progressé jusqu'en 2007-2008 les premières difficultés sont apparues courant 2009 et à horizon 2012 la croissance ne devrait être que de 0,9% par an.

La crise, une concurrence de plus en plus forte et une règlementation de plus en plus stricte expliquent ce ralentissement. A ces facteurs s'ajoute, selon Xerfi, « la défiance croissante des consommateurs vis-à-vis de ces produits à promesses ». Les entreprises agroalimentaires devront aussi composer avec un durcissement de la règlementation européenne. L'autorité européenne de sécurité des aliments (EASA) passe en revue les milliers de demandes d'allégations qui lui ont été soumises. Elle doit veiller à ce que les promesses faites soient justifiées scientifiquement.

Pour éviter tout refus, Danone a annoncé le retrait de sa demande de validation pour ses deux produits phares, Activia et Actimel. Les produits biologiques ont, en revanche, le vent en poupe, tirant en fait l'ensemble du marché vers le haut. La croissance annuelle devrait être proche de 10% pour atteindre un chiffre d'affaires d'environ 3,8 milliards en 2012. Pour les compléments alimentaires, la progression sera plus faible (2,7% par an) pour frôler 1,1 milliard d'euros en 2012.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires