Allemagne : « Renforcer les conditions de production »

Propos recueillis par Carole de Boyer d'Eguilles

Allemagne : « Renforcer les conditions de production »

Matthias Daun , 24 ans, exploite avec sa famille une exploitation laitière à l'Eifel, dans le land de la Rhénanie-Palatinat. Ils ont environ 170 vaches et leurs veaux et génisses, soit environ 350 animaux. Ils exploitent environ 150 hectares, dont 30 de grandes cultures. Le reste est en prairie.

La Pac actuelle me permet de recevoir des paiements du 1er pilier, lesquels contribuent au revenu de l'exploitation pour une part qui varie de 20% à 60%. Grâce au 2nd pilier de la Pac, nous avons reçu des financements pour l'extension de l'étable. Par contre, la Pac est très bureaucratique et il existe de fortes disparités au sein de l'UE du fait de transpositions réglementaires divergentes.

J'attends de la Pac après 2013, une suppression de la bureaucratie et une transposition identique des dispositions européennes dans toute l'Europe. Ce qui compte le plus pour moi, c'est de pouvoir planifier en toute sécurité mes décisions à long terme comme les investissements onéreux. Par ailleurs, il faut être clair avec nous, les jeunes agriculteurs : le marché devient plus dur, - la pression de la concurrence augmente -, donc je voudrais pouvoir me positionner sur des marchés qui se libéralisent de plus en plus et agir comme un entrepreneur.

L'orientation vers les marchés nous ouvre à nous, jeunes agriculteurs, des opportunités économiques et des potentiels de développement. Il ne faut pas oublier que nous, les agriculteurs, apportons des biens publics précieux qui méritent une reconnaissance adaptée et une rémunération. Je suis pour le maintien d‘une Pac à deux piliers dans l'avenir. Le 1er pilier doit maintenir les paiements directs, durables, au même niveau qu'aujourd'hui, car ces paiements soutiennent le revenu des exploitations. Le 2nd pilier doit renforcer les conditions de production des jeunes agriculteurs. Nous avons besoin aussi que la Pac post-2013 soit forte, durable et efficace pour l'UE, qu‘elle offre un cadre structurant à l'agriculture face à la croissance des marchés et à leur orientation concurrentielle et enfin, qu'elle permette une production durable, une agriculture présente partout, polyvalente et efficace.

Source Ja Mag

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires