Annecy : Les aides directes aux agriculteurs seront réduites»

SC

La commissaire européenne à l'Agriculture Mariann Fischer Boel prévient que les aides directes aux producteurs devront être réduites dans le futur budget de la PAC.

« Combien d'argent aurons nous? (à partir de 2013 dans le futur budget de la Politique agricole commune) » s'est interrogée Mariann Fischer Boel lors de la réunion des ministres européens de l'Agriculture à Annecy, consacrée à l'avenir de l'agriculture en Europe.

«De manière générale, il y a d'énormes pressions sur le budget de l'Union européenne et une intense compétition entre les différentes priorités de dépense», a-t-elle ajouté. A ses yeux, il n'est pas nécessaire de «revoir complètement» la PAC, mais des changements seront nécessaires.

Quoi qu'il en soit, il est inéluctable, selon la commissaire européenne, que l'on assiste à une réduction des subventions directes à la production des agriculteurs (« premier pilier » dans le jargon européen) au profit des aides non directement liées à la production, comme celles allant au développement rural et à des projets environnementaux (deuxième pilier).

«Quelle que soit la taille du budget de la PAC après 2013, il est difficile d'imaginer que nous donnerons une moindre part du gâteau aux objectifs que nous associons au développement rural. C'est le contraire qui semble plus probable», a-t-elle dit.

Des propos qui vont à contre-courant de la ligne suivie par la France. Paris, qui préside l'UE jusqu'à la fin de l'année, milite notamment pour conserver des montants aussi importants que possibles pour les aides directes à la production, notamment dans le contexte de crise alimentaire mondiale.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier