Août : L'excédent français agroalimentaire s'améliore

L'excédent français dans les échanges agroalimentaires poursuit son amélioration en août, grâce notamment à une nette hausse des exportations des produits transformés vers les pays tiers.

En août, l'excédent s'élève à 450 millions d'euros, en hausse de 23% par rapport à la même période de l'an dernier. Par rapport à 2009, il a doublé sur les produits transformés, tandis qu'il recule sur les produits bruts. En cumul depuis le début de l'année 2010, le solde atteint 4,3 milliards d'euros, soit 1,3 milliard de plus en un an, selon Agreste Conjoncture, service statistique du ministère de l'Agriculture.

Sur l'Union européenne, l'excédent (231 millions) progresse par rapport à août 2009, grâce aux produits bruts. Leur excédent croît en blé tendre, en bovins vivants, et à un moindre niveau en fruits, mais disparaît en graines de colza. Par ailleurs, notre déficit en légumes se creuse, mais s'allège en produits de la pêche. De leur côté, les produits transformés voient leur déficit s'alléger grâce aux hausses des excédents, notamment en fromages et en vins et à la disparition du déficit en alcools. Globalement, l'excédent progresse avec l'Italie, l'Allemagne, et le Royaume-Uni.

Avec les pays tiers, l'excédent (219 millions) progresse fortement par rapport à août 2009, et rattrape le niveau atteint avec l'Union européenne, grâce aux produits transformés, notamment boissons alcoolisées, produits laitiers et fromages, et aliments pour animaux. Du côté des produits bruts, le déficit s'aggrave. Un ensemble de postes en déficits accrus (produits de la pêche, fruits tropicaux, agrumes, café, cacao, autres cultures permanentes), ainsi que l'apparition d'un déficit en colza, l'emportent sur la légère hausse de l'excédent du blé tendre, et le bond de l'orge. Globalement, l'excédent augmente avec les États-unis et l'Algérie.


Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier