Apiculture : 15.000 ruches pour la recherche

SC d'après AFP

Les apiculteurs professionnels proposent de mettre à disposition des chercheurs 15.000 ruches afin de tenter d'élucider les causes de la surmortalité des abeilles.

« Plutôt que de continuer à faire peur aux Français sur la surmortalité des abeilles, il serait préférable de passer à l'action concrète », estime Joël Schiro, président du syndicat des producteurs de miel de France (SPMF). Pour cela, le syndicat se dit prêt à mettre à disposition de la recherche 15.000 ruches, réparties sur une trentaine d'exploitations apicoles volontaires.

« L'objectif est de dépasser les résultats partiels des différentes expérimentations conduites jusqu'à présent », explique-t-il. Comme l'a montré le rapport du député de Haute-Savoie, Martial Saddier, Joël Schiro estime lui aussi qu'un seul facteur ne peut expliquer l'hécatombe des abeilles.

Il évoque le Varroa, un acarien parasite qui peut dépeupler une ruche en quelques années, mais aussi les pesticides. Après le Gaucho et le Régent, désormais certains apiculteurs dénoncent les effets négatifs du Cruiser, autorisé sous condition en janvier 2008 pour un an.

Publié par SC d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier