Après Xynthia : L'agriculture compte ses dégâts

SC

Après la tempête, le recensement des dégâts en agriculture est en cours et sera terminé dès ce milieu de semaine. L'estimation est déjà très lourde : plusieurs millions d'euros.

“Il faudra des aides importantes et rapides pour soutenir les agriculteurs. Et il faudra leur dire vite pour éviter la détresse qui s'installe maintenant que la tempête est passée”, conclut la chambre d'Agriculture de la Charente-Maritime après une réunion de concertation sur l'après tempête.

Les dégâts sont évalués à plusieurs millions d'euros : pertes occasionnées par l'eau dans les terres, récoltes non assurées pendant peut être deux ans, coûts de gypsage, approvisionnement en fourrage et eau douce pour les animaux, remises en état des terrains...

«Pour 2010 et certainement 2011, il est également indispensable de couvrir les charges de structures qui courent quoi qu'il arrive (même sans production). Elles sont estimées à 800 euros /ha » ajoute la chambre d'Agriculture dans un communiqué.

Un fonds d'intervention d'urgence de 3 millions

Le Conseil général et le Conseil régional proposent, chacun, une enveloppe de 3 M€ pour la mise en oeuvre d'un fonds d'intervention d'urgence, ainsi qu'une enveloppe de 150.000 € afin de participer à la reconstitution des stocks de fourrage, aux analyses de sols et à la mise à disposition de gypse pour certains exploitants des marais littoraux.

Les travaux de nettoyage, de remise en état des clôtures, de débourrages des vignes doivent commencer avant 10 jours et la solidarité s'organise. De nombreuses structures et départements ont proposé leur aide. La Chambre d'Agriculture centralise les demandes et les offres pour gérer au mieux les priorités.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires