Argentine : Le conflit se durcit

SC

Le conflit qui oppose depuis près de cent jours agriculteurs et gouvernement en Argentine s'est durci ce week-end après la brève arrestation d'un des dirigeants agricoles.

Interrompue cette semaine, la grève des agriculteurs argentins a repris dimanche matin, suite à l'arrestation samedi, pendant quelques heures, d'Alfredo De Angeli, un des chefs emblématiques de la fronde du « campo », la campagne argentine. Son arrestation a provoqué un regain de tension et la mobilisation de milliers de personnes à travers tout le pays, y compris à Buenos Aires.

Depuis des semaines, les agriculteurs se refusent, sporadiquement, à commercialiser leur production céréalière et de soja, suite de la décision du gouvernement d'augmenter de 25% la taxe à l'exportation de soja, principale richesse agricole du pays. Le gouvernement a confirmé dimanche qu'il n'était pas prêt à céder aux exigences des agriculteurs. De leur coté, les producteurs annoncent un durcissement du mouvement, le temps qu'il faudra, et organiseront un grand rassemblement mercredi.

La reprise de la grève du « campo » pèse lourdement sur l'activité économique du pays. Ce durcissement du conflit bloque les exportations de grains, faute de renouvellement des stocks dans les silos du port de Rosario. L'Argentine est le premier exportateur mondial de farine et d'huile de soja, le troisième pour les graines de soja, le second pour le maïs et le cinquième pour le blé.


Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier