Avant le salon, le gouvernement va annoncer des mesures pour les agriculteurs

Avant le salon, le gouvernement va annoncer des mesures pour les agriculteurs

A trois jours du salon de l'agriculture, le gouvernement va annoncer une série de mesures en faveur des agriculteurs, notamment concernant les contraintes environnementales, a-t-on appris auprès du président de la FNSEA Xavier Beulin.

Xavier Beulin a été reçu mardi soir par le Premier ministre Manuel Valls et plusieurs de ses ministres. Parmi les mesures qui seront annoncées lors du Conseil des ministres mercredi, le gouvernement va alléger les démarches des éleveurs de volailles qui souhaitent créer un élevage ou agrandir leur troupeau, comme il l'avait déjà fait avec les porcheries.

Alléger les démarches des éleveurs de volailles

"On monte le seuil à 40.000 animaux pour déclencher une procédure d'exploitation classée, entre 30.000 et 40.000 volailles une simple procédure d'enregistrement suffira et en dessous de 30.000 volailles, aucune démarche ne sera nécessaire", détaille Xavier Beulin, président de la Fnsea. Cela permettra de moderniser les bâtiments d'élevage, la filière souffrant d'un manque de compétitivité.

Des mesures sur l'eau ont été également avancées, sujet sensible après le dossier du barrage de Sivens.  "On va enfin avoir une cartographie des cours d'eau en France pour voir ce qui est un cours d'eau et ce qu'il n'est pas", explique le syndicaliste. "On est sur une ligne très claire de pouvoir retenir l'eau qui tombe en hiver pour éviter d'avoir une pression sur les eaux en étiage" l'été, confirme mercredi matin sur Europe 1 le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.

Désarmer la Police de l'eau

Xavier Beulin a également bon espoir que la police de l'eau (Onema) soit désarmée lors des contrôles sur les exploitations. Une décision symbolique alors que les agriculteurs se disent étranglés par les normes et contraintes, l'arrivée d'un contrôleur armé étant particulièrement mal ressentie dans ce contexte.

Dans le même ordre d'idées, "il y a une volonté d'alléger les procédures pour autoriser les mineurs en apprentissage à faire des tâches" sur l'exploitation comme se servir de machines, ajoute Xavier Beulin.

Pénibilité et relation avec la GMA

Même chose pour la prise en compte de la pénibilité en agriculture, "notre demande a été prise en compte".  Enfin, s'agissant des relations commerciales avec la grande distribution, le gouvernement a promis à la FNSEA "des sanctions" vis-à-vis des enseignes qui ne joueraient pas le jeu.

"On continue à exercer, dans le cadre qui est celui de la loi, une pression pour que la grande distribution prenne bien en compte le fait qu'on ne peut pas accepter une déflation", a surenchéri le ministre peu avant le Conseil des ministres.

Le 52e salon de l'agriculture s'ouvre samedi et sera inauguré par le président François Hollande. Cette année, le monde agricole traverse une période particulièrement compliquée avec des revenus en berne pour toutes les productions, à l'exception du lait et du vin.

 

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 9

@petit paysan

je ne sais pas ce que fais phili89 , mais des paysans qui travaille de 5h30 jusqu'a 19h30 20h tous les jours j'en connais pas mal.
quant a skippy , je suis tout a fait d'accord avec toi , des reprises de capitaux enormes a 18ans 20 ans , c'est une specifité agricole dont on devrait se passer , il y a d'ailleurs bcp de specifité agricole dont on devrait se passer , conduire des ensemble de 30t a 18ans sans permis avec peu d'experience, ou alors utiliser des produits aussi dangereux sans specifité , la realité du monde de l'entreprise pour les produits tres dangereux comme nos pesticides , c'est professionalisme , formation , procedure de securité , equipement, le niveai d'exigence devrait etre tel que de fait seul une infime partie des paysans devraient avoir leur ceritphyto grace au 2 jours de formation ....

molo...

mollo mr belin sur le triomphalisme !! , avec ce que l'on veut nous sortir comme usine a gaz en matiere de phytos faudrait que votre syndicat se mobilise un peu sur ce sujet... et non pas chercher a faire travailler les chambres d'agricultures ...
beaucoup de productions françaises sont menacées alors que les voisins ( anglais , allemands , espagnols ) eux ne maltraitent pas leurs agriculteurs..

skippy

Avec les 90h par semaine, il faut peut être pas exagérer.
C'est vrai que pour une même structure, à charges de structures équivalentes, on a des gars qui sortent jamais la tête du guidon en gagnant des queues de cerises, et on en a d'autres qui ont du temps pour aller en formation, vacances, chercher les enfants à l'école... (c'est mon cas), avec un revenu décent. La différence vient de l'organisation du travail liée en grande partie au niveau de formation, et aux expériences professionnelles avant l'installation. Oui, nous sommes à la tête de petites PME et je ne connais pas beaucoup de PME qui ont comme directeur un jeune de 21 ans tout juste sorti du BAC pro et n'ayant connu que l'entreprise de papa.
Installer des jeunes dans ces conditions, avec l'immense poids financier d'une reprise aujourd'hui, c'est envoyer des gens au casse pipe.

petit paysan

pour phili89:90h/sem soit 13h/jour, vous devez être fatigué!!

@phili89

exactement ils ne eulent surtout pas te flinguer , car un pecore qui bosse 90h par semaine pour 500euros /mois ca les interesse il faut que le peuple puisse se nourrir de rien pour pouvoir profiter des 35h , le paysan redevient un serf

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier