Aveyron : Il produit du lait pour le roi des fromages

Aveyron : Il produit du lait pour le roi des fromages

La sécheresse ? Nous y sommes habitués, nous l'avons chaque année... mais en juillet, pas à la mi-avril !» Eleveur ovin dans le Sud de l'Aveyron, Florian Carrière se prépare à une année difficile. Dans la ferme familiale, les 400 brebis de race lacaune produisent du lait pour le roi des fromages : le roquefort. D'où un cahier des charges exigeant qui s'applique aux quelque 2 000 éleveurs de la zone de production : pâturage quotidien, alimentation provenant à 75 % de l'aire d'appellation, achats d'aliments concentrés limités à 200 kilos par bête…

«Nous essayons d'être le plus autonomes possible, explique Florian, qui s'est installé en octobre 2010 en Gaec avec ses parents. En année normale, nous n'achetons pas de céréales.» Les 55 ha suffisent habituellement à nourrir le troupeau. Mais cette année, l'herbe ne pousse plus, car «il n'a pas neigé cet hiver et il n'est tombé que 10 millimètres d'eau en avril.»

Heureusement, le “système roquefort” apporte une certaine stabilité aux éleveurs. Les Carrière livrent leur lait à Société, le poids lourd du roquefort aux mains de Lactalis. «D'une année sur l'autre, le prix du lait varie au maximum de 5 à 10%», affirme Florian. Tout dépend de sa destination : le lait transformé en roquefort est payé 1,15 € le litre, contre 30 centimes pour les volumes excédentaires.

«En novembre, à la fin de la campagne, l'interprofession fixe le prix en fonction des volumes vendus», note Florian. La production saisonnière dure 220 jours de novembre à août. Avec un prix de vente stable, «notre revenu dépend des charges», spécifie l'éleveur de 26 ans. Céréales, engrais, fioul… leurs prix ont quasiment doublé depuis 2010, constate Florian sur son exploitation.

Autant d'obstacles qui n'entament pas la passion de cet ingénieur devenu agriculteur pour la «liberté d'action».

Source JA Mag

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier