Aveyron : Une convention Crédit Agricole - UPRA Aubrac

Eva DZ

Aveyron : Une convention Crédit Agricole - UPRA Aubrac
La Volonté Paysanne

Mercredi 22 février, la Caisse régionale du Crédit Agricole Nord Midi-Pyrénées et l’UPRA Aubrac ont signé une convention de partenariat visant à accompagner tous les événements de la race jusqu’en mars 2013, parmi lesquels le concours national du 12 au 14 octobre à Laguiole.

«Accompagner la dynamique des éleveurs et d’un territoire», tel est l’objet du partenariat que viennent de signer la Caisse régionale du Crédit agricole Nord Midi-Pyrénées et l’UPRA Aubrac. Michel Fau, vice-président du CA NMP et Philippe Viguier, membre du bureau du conseil d’administration ont dit leur satisfaction. «La race Aubrac occupe une place importante sur le territoire et représente une belle part dans l’activité économique», a entamé Michel Fau.Et Philippe Viguier d’insister : «Je suis heureux à double titre : d’abord en tant qu’éleveur Aubrac car l’UPRA est un acteur incontesté du développement de notre race, qu’elle s’attache également à mettre en valeur. Elle participe à l’amélioration des conditions d’élevage par la génétique tout en gardant la typicité qui fait tant le succès de nos animaux. Puis en tant qu’administrateur au Crédit Agricole, je suis fier de voir aboutir ce partenariat». Pour lui, le Crédit Agricole, par la voix de ses caisses locales de proximité, «se doit d’être attentif à tous les intervenants utiles au territoire que ce soit par le biais du soutien aux filières de qualité comme le Label Rouge Bœuf Fermier Aubrac ou l’IGP Fleur d’Aubrac, le soutien au rameau laitier et l’ouverture d’esprit avec la participation au travail sur le projet de Parc naturel régional Aubrac». «L’UPRA Aubrac participe à la dynamisation du territoire avec des résultats probants dont une hausse de 10% des effectifs», précise Philippe Viguier, pour qui ce partenariat est une forme de reconnaissance des sociétaires et un encouragement à se projeter sur l’avenir. 

Participer à la dynamisation

Un discours qu’a salué Henry Peyrac, président de l’UPRA Aubrac : «Le Crédit Agricole met en avant sa vocation première : accompagner le développement économique, la dynamique des éleveurs et des territoires». Heureux de trouver un «bon écho» auprès de «ceux qui veulent faire avancer le pays», Henry Peyrac a rappelé le poids de la race Aubrac : plus de 600 adhérents à l’UPRA Aubrac, des éleveurs présents sur tout le territoire avec leur famille, une activité économique forte par l’exportation vers l’Italie et tout récemment, l’ouverture vers de nouveaux marchés. «La race Aubrac n’est pas que du folklore, elle constitue d’abord une économie réelle qui fait vivre des hommes et des femmes sur des territoires qui, n’ayons pas peur de le dire, seraient des déserts sans nos vaches !», a ajouté Henry Peyrac.Cette convention de partenariat porte sur deux aspects : le soutien du concours national Aubrac du 12 au 14 octobre à Laguiole et le soutien à tous les événements portés par l’UPRA Aubrac jusqu’en mars 2013, notamment les ventes à la station de La Borie à St Chély d’Aubrac en mars et avril, le Sommet de l’Elevage à Counon en octobre.

Le National en Aveyron

Le concours national Aubrac se déroule tous les deux ans et c’est au tour de l’Aveyron d’accueillir l’événement en 2012. Laguiole et sa place autour du taureau ont été retenus pour accueillir cette grande manifestation que l’UPRA Aubrac a souhaité ouvrir au grand public. Henry Peyrac a présenté les grandes lignes du rendez-vous : «Deux journées seront consacrées au concours en lui-même et la troisième journée est ouverte au grand public. Cette volonté d’ouverture s’inscrit dans la préfiguration du Parc naturel régional Aubrac». Car depuis sa création, l’UPRA Aubrac a travaillé avec les trois départements, berceau de la race, l’Aveyron, la Lozère et le Cantal. «En travaillant avec trois départements, trois régions, nous avons la preuve que l’on peut réaliser et réussir des choses tous ensemble même s’il existe un découpage administratif. Notre identité forte et nos projets nous y ont aidé. C’est donc dans cet esprit de continuité que nous inscrivons notre concours national et espérons être à la hauteur des attentes des éleveurs et de nos partenaires», a conclu le président de l’UPRA Aubrac.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires