Avis de recherche sur le frelon asiatique

SC

Avis de recherche sur le frelon asiatique

Arrivé fortuitement en 2004 dans le sud-ouest de la France dans des poteries venues de Chine, le frelon asiatique est aujourd'hui présent dans les deux-tiers du pays. Pour suivre son expansion, le Muséum renouvelle son appel aux observations citoyennes. De son côté la filière apicole invite les apiculteurs à remplir un questionnaire pour traquer l’animal !

Le frelon asiatique, ou Vespa velutina nigrithorax, est un prédateur d'abeilles domestiques, mais aussi d'autres insectes et d'araignées. Il est classé depuis 2012 comme "danger sanitaire" au titre du Code rural et "espèce exotique envahissante" au titre du Code de l'environnement français.

Parti de la région bordelaise et du Lot-et-Garonne il y a dix ans, le frelon asiatique progresse d'une soixantaine de kilomètres par an en France. Fin 2013, sa présence était ainsi signalée dans 62 départements de métropole. Depuis 2010, on l'a aussi observé en Espagne, au Portugal, en Belgique et en Italie.

Le Muséum national d'histoire naturelle, qui recueille depuis 2007 les observations citoyennes, a lancé jeudi un nouvel "avis de recherche" sur l'insecte redouté des apiculteurs, pour suivre au plus près son évolution. Des observations qui doivent permettre aussi d'évaluer l'"impact de sa prédation sur les abeilles" et contribuer à la mise en place des "mesures de surveillance, de prévention et de lutte" préconisées par le ministère de l'Agriculture. Les citoyens et en particulier les apiculteurs  sont appelés  à renvoyer une fiche de signalement :

http://inpn.mnhn.fr/fichesEspece/Vespa_velutina_fichiers/Fiche_signalement_Vespa.pdf

Demande d'autorisation du dioxyde de soufre (SO2)

Capture

De son côté, la filière apicole s’interroge sur l’opportunité de soutenir un dossier de demande d’autorisation de mise sur le marché dioxyde de soufre (SO2), fréquemment utilisé pour la destruction des nids, mais non  autorisé pour cet usage. Avant de s’engager dans cette démarche, elle souhaite recenser les données d’efficacité disponibles auprès des différents opérateurs pour étayer sa demande auprès des autorités.

Les opérateurs et piégeurs sont donc invités à remplir le questionnaire en ligne jusqu’au 31 mai 2014 sur le site de l’ITSAP-Institut de l’abeille : www.itsap.asso.fr

En 2013, vous êtes intervenu pour détruire des nids de frelon asiatique ? Merci de consacrer de quelques minutes à renseigner ce questionnaire : Remplir le questionnaire en ligne

 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier