Bilan de santé de la PAC : Le gouvernement réoriente 1,4 milliard en faveur des productions fragiles

SC

Le gouvernement a décidé de réorienter à partir de 2010 près de 1,4 milliard d'euros d'aides en faveur de filières agricoles en difficulté, de l'agriculture biologique, des protéines végétales et des outils de couverture des risques.

Le ministre de l'Agriculture a mis fin au suspens ce soir en annonçant les décisions prises sur la réorientation des aide PAC. Finalement, à partir de 2010, 18% des aides directes reçues par les agriculteurs, soit 1,4 milliard, seront redistribuées et utilisées pour soutenir les productions en difficulté, l'agriculture biologique et pour instaurer des outils de couverture des risques. « Une réorientation ambitieuse et raisonnable », estime Michel Barnier. D'après le ministre, grâce à cette redistribution, un agriculteur sur deux va désormais toucher une aide comprise entre 200 et 300 €/ha, soit deux fois plus qu'auparavant.

L'élevage à l'herbe, le grand gagnant

La part la plus importante du plan de redistribution sera mobilisée pour soutenir l'élevage à l'herbe qui bénéficiera de 700 millions d'€ supplémentaires dans le cadre du premier pilier de la PAC. L'aide sera maximale pour un seuil de chargement de 0,8 UGB/ha sur les 50 premiers hectares. Elle sera plus faible au-delà et sera dégressive entre à 0,8 UGB et 0,5 UGB/ha. Cette somme est complémentaire aux 250 millions de la Prime herbagère agroenvironnementale (PHAE), cofinancée à hauteur de 75 % par l'UE.

Pour les secteurs ovin, caprin et veaux sous la mère, une aide couplée par tête sera mis en place. Elle s'élèvera à 4,6 millions pour le secteur bovin et 135 millions pour le secteur ovin caprin. « Ce qui correspond à un doublement des aides et des revenus pour ces éleveurs » précise le ministre.

La production laitière en montagne se voit dotée, elle aussi, d'une aide couplée au litre de lait pour un montant de 20€/1000 litres produits dans la limite d'un plafond par exploitation, soit au total 45 M€. Dans un même souci de consolider les productions fragiles, une aide à la qualité sera mise en place pour la production de blé dur dans les zones traditionnelles (8 M€).
Enfin, un soutien de 30 M€ est prévu pour valoriser les fourrages.


Soutiens aux protéines végétales et à l'agriculture biologique

Une aide sur les surfaces actuellement en protéagineux, ainsi que pour les nouvelles surfaces en légumineuses fourrage, de 40 M€ en tout, sera mise en place. Les surfaces en luzerne destinées à la déshydratation rejoindront ce dispositif dès 2012.

50M€ seront consacrés aux agriculteurs déjà convertis en agriculture biologique. Elle sera liée à une contractualisation des débouchés. Les montants selon les productions seront définis dans un groupe de travail.


140 millions pour l'assurance récolte et un fonds sanitaire

Autre sujet qui tient à coeur du ministre Michel Barnier : la mise en place d'un fonds pour couvrir les risques climatiques et sanitaires. 140 millions d'euros y seront consacrés. Ils permettront de développer l'assurance récolte, notamment en viticulture et en arboriculture, et de créer un fonds sanitaire pour indemniser les conséquences des incidents sanitaires sur les productions animales et végétales.

Un soutien aux surfaces en légumes de pleinchamp et en pommes de terre de consommation est également prévu pour un montant de 30 M€ sous la forme d'un DPU d'un montant maximum de 100€.

Les céréaliers financent presque 50 % des mesures

Ces mesures seront financées d'abord par le secteur des grandes cultures qui voit ses aides amputées de 640 M€, alors que les aides animales sont prélevées de 130 M€. 202 M€ seront financés au titre de la modulation du premier vers le second pilier (ce qui représente 3%) et 385 M€ prélevés sur toute les aides au titre de l'article 65 (prélèvement sur les aides pour les réorienter vers certaines productions fragiles ou respectueuses de l'environnement).

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires