Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Actualités générales
  • >
  • Actualités
  • >
  • Bilan de santé de la PAC : Les agriculteurs seront consultés

16/01/08
Actualités générales

Bilan de santé de la PAC : Les agriculteurs seront consultés

Michel Barnier l'a promis : les agriculteurs seront consultés en vue de la préparation de la future PAC. Des débats qui se feront par le biais des chambres d'Agriculture de chaque département.

«Je veux ouvrir le débat à tous les départements» a confirmé le ministre de l'Agriculture à l'occasion de la Journée Agricole organisée par le Crédit Agricole. Des débats sur l'avenir de la PAC qui auront lieu dans le cadre des sessions des chambres d'Agriculture avec pour base de discussion le document issu des Assises de l'agriculture. Ces consultations devraient se tenir avant le 11 février avec remise des copies pour le 15 février. Elles pourront être ouvertes à d'autres acteurs du monde rural.

Michel Barnier plaide, dans le cadre du bilan de santé de la Pac, pour une stratégie offensive. Il a reprécisé les priorités françaises actuellement discutées dans le cadre des Assises de l'agriculture : garder des outils communautaires de gestion de marché ; introduire des dispositifs pour sécuriser les revenus ; mettre en place un fond sanitaire et développer l' « autoassurance».

Plus d'équité entre les productions

Michel Barnier milite également pour plus d'équité entre les productions « Si l'on n'y prend pas garde, l'élevage va être laminé par le découplage et la hausse du prix des céréales ». Son objectif : distribuer différemment les aides du premier pilier en privilégiant les ovins, les fruits et légumes, le lait, l'agriculture de montagne et le bio.

En matière d'installation, Michel Barnier dit partager l'analyse des Jeunes Agriculteurs sur l'intérêt des prêts bonifiés à l'installation mais soulève un problème de financement : « La solution est de maintenir les taux tout en trouvant un système de plafonnement forfaitaire » estime-t-il.

Au sujet du foncier, le ministre annonce qu'il s'est engagé, avec l'association des maires de France, à mettre en place une «charte de bonne occupation des sols».

SC

Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h