Bio : Le lycée Nature sacré « plateforme d'innovation »

vendee agricole

La ferme du lycée Nature, référente en matière d'agriculture biologique, élargit son champs d'expérimentation en devenant une « plateforme régionale d'innovation » en matière d'« agriculture péri urbaine durable ».

Mardi dernier, Jacques Auxiette, président du conseil régional des Pays de la Loire, est venu au lycée Nature à La Roche sur Yon pour y présenter ce qu'il appelle l'une des « plateformes régionales d'innovation ». La particularité de la plate forme yonnaise étant « l'agriculture biologique et l'agriculture périurbaine durable ». Ces plateformes lancées il y a un an sont aujourd'hui près de 60, en cours ou en projet, dans des domaines comme la mécanique, les matériaux, l'agro-alimentaire… Ce projet s'inscrit dans l'évolution du lycée dont la ferme s'est convertie à l'agriculture biologique, a fait le choix d'une plus grande autonomie avec la fabrication d'aliments à la ferme et la production d'énergie et resserré ses liens avec son voisinage en se lançant dans la vente directe et en contribuant à la création et au développement de filières locales et d'une ferme pédagogique.
Le projet régional le concernant vise à « expérimenter et diffuser de nouvelles pratiques agricoles durables en lien avec les besoins du territoire ». Concernant le maraîchage bio le projet vise à la « création d'un atelier en lien avec les producteurs locaux et les services de développement et de recherche de la chambre d'agriculture.

Attention à ne pas en rajouter

Le projet a été salué par Brice Guyau, président des JA de Vendée et lui-même producteur de l'agriculture biologique. Il le trouve « très intéressant du point de vue de l'installation ». Mais à ce sujet il met en garde contre la tentation d'en « rajouter encore à la multitude d'outils déjà à notre disposition » et recommande plutôt de « se mettre autour d'une table ». Au sujet du maraîchage « qui a peut-être été délaissé auparavant », il reconnaît que l'installation est « difficile pour les extérieurs au monde agricole » Le jeune agriculteur de Thorigny qui fait qui venait de semer sa mogette le matin même, « une culture impossible si je ne l'arrose pas » saisit l'occasion pour faire remarquer qu'« on ne fait pas de maraîchage sans eau »
Dans la salle une question attire l'attention sur les surfaces, même modestes que les jeunes ne trouvent pas. « La plate-forme pourrait-elle prendre en compte cet aspect ? » Le président Auxiette lui répond en évoquant l'idée d'une « couveuse » sur le site de la plate forme et cite l'exemple d'une « ferme relais » à l'initiative de la mairie d'Aizenay.

Le conseil général vous accompagnera

Enfin Jean-Pierre Hocq, représentant du conseil général fait lui aussi remarquer que la production de légumes bio est insuffisante par rapport à la demande et, avance-t-il, « le conseil général vous accompagnera, je présume ».

Lycée Nature : une référence

La ferme du lycée Nature est l'établissement référent en agriculture biologique pour les Pays de la Loire. Elle s'étend sur 130 ha et, outre son directeur d'exploitation, elle emploie deux salariés et un apprenti. Lorsqu'elle sera totalement convertie, elle produira du blé du pois et du maïs destinés à l'alimentation des animaux et commercialisera en vente directe ses lentilles, ses moutons, ses porcs ses poulets et ses pintades également commercialisés via les Eleveurs de Challans.
Depuis 2007 le lycée Nature s'est associé avec la ferme expérimentale des Etablières et le gaec laitier de L'Écrin pour créer l'association « Trésors de vie : au coeur de la ferme d'aujourd'hui pour l'accueil à la ferme des écoles et du grand public.
Le lycée quant à lui, accueille 800 lycéens et stagiaires dans les métiers de l'agriculture, la gestion du milieu naturel, l'environnement et l'aménagement paysager.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier