Biocarburants : L'Allemagne se lance dans la deuxième génération

SC

Deux groupes de chimie allemands se lancent ensemble sur le marché des agrocarburants de deuxième génération et proposent leurs services pour créer des usines dans le monde entier.

Mi-avril, en pleine polémique sur les biocarburants, la chancelière allemande Angela Merkel a inauguré la première raffinerie au monde de biocarburants de deuxième génération. La société allemande Choren y ambitionne de produire annuellement quelque 18 millions de litres de biodiesel fabriqué à base de résidus de bois.

Aujourd'hui, deux autres groupes allemands, le numéro un mondial des gaz industriels Linde et le chimiste Süd-Chemie ont signé un accord de coopération exclusif pour développer et commercialiser des unités de production de biocarburants de deuxième génération dans le monde entier.

Ils estiment que le marché des biocarburants de deuxième génération, fabriqués à partir de paille de blé ou de maïs, d'herbe ou de bois, et non plus de produits alimentaires riches en huile comme le colza, est « très attractif ».

Aucun détail financier n'a été divulgué mais il est clair que l'investissement dans la construction de ce type d'installation reste important tout comme les coûts de production.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier