Bioéconomie : un plan d’action pour la mi-avril

Lise Monteillet

Bioéconomie : un plan d’action pour la mi-avril

Un comité stratégique a réuni les principaux acteurs de la filière, mardi 7 mars, au ministère de l’Agriculture.

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, souhaite la rédaction d’un plan d’action pour la bioéconomie avant la mi-avril. Ce dernier a également dévoilé un logo pour aider la filière à gagner en « visibilité ». Le concept est encore très mal connu auprès des citoyens.

La bioéconomie se définit comme l’ensemble des activités économiques fondées sur les bioressources. Celle-ci vise à valoriser la biomasse agricole, forestière ou marine. Selon Stéphane Le Foll, « le premier objectif vise à assurer l’alimentation humaine et animale ». En second lieu, la bioéconomie doit permettre de produire de l’énergie. Enfin, le troisième objectif est de fabriquer des produits biosourcés, afin de remplacer les polymères issus d’hydrocarbures. En ce sens, la bioéconomie est censée « créer les conditions du passage d’une économie fondée sur les ressources fossiles à une économie fondée sur la biomasse».

Une filière qui se veut durable

Le ministre insiste sur la cohérence entre les concepts d’agroécologie et de bioéconomie. « Quand on est dans un système agrécologique, on augmente la production de photosynthèse. On doit alors trouver de nouveaux débouchés », résume-t-il.

Ce dernier propose, en outre, de « créer un indice de la photosynthèse potentielle », qui mesurerait l’écart entre le potentiel disponible et ce qui est vraiment utilisé. Et de conclure: « le futur nom du ministère de l’agriculture et de la forêt, ce sera le ministère de la photosynthèse ».  

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier