Bovins : Les producteurs attendent toujours les aides promises

Les producteurs de bovins réclament le paiement de 20 à 30 millions d'euros d'aides publiques promises depuis plusieurs mois et qui ne leur ont toujours pas été versées.

« Entre 20 et 30 millions d'euros n'ont pas été réglés », affirme Pierre Chevalier, président de la Fédération nationale bovine (FNB). Ces aides s'inscrivent dans une série de mesures promises depuis plusieurs mois, voire un an pour certaines et visant à soulager les trésoreries des producteurs, confrontés à la baisse des cours et aux conséquences de la fièvre catarrhale ovine (FCO).

La FNB demande aussi de nouvelles aides pour les éleveurs dont la situation devrait encore empirer en 2009.

Chute du revenu : 29% en 2007, 22% en 2008, 50 % en 2009...

Les producteurs ont vu leurs revenus chuter de 29% en 2007 puis de 22% supplémentaires en 2008, selon les chiffres de la Commission des Comptes de l'agriculture. Pour 2009, les premières estimations, qui devraient faire état d'une dégringolade d'environ 50% de leurs revenus, devraient être connues début septembre.

La FNB souligne qu'en raison de la FCO qui entraîne des problèmes de fertilité, les éleveurs ont enregistré une baisse des naissances chez les veaux, de plus de 250.000 têtes, soit un manque à gagner de 250 millions d'euros.

Les prix à la production en baisse de 10%

Les producteurs de bovins dénoncent également la baisse d'environ 10% des prix à la production en 2009 alors que les prix au détail n'ont cessé d'augmenter. Ils réclament donc la mise en place d'un observatoire des prix et des marges, comme ce qui a été fait pour le lait, afin d'assurer « la transparence et la loyauté des transactions » dans la filière.

Enfin, ils appellent les pouvoirs publics à intervenir dans le conflit récurrent qui les opposent aux abattoirs, notamment sur la façon de fixer le prix des carcasses de viande. La FNB met directement en cause la situation de monopole du groupe Bigard, spécialisé dans la transformation de viande, qui assure à lui seul 52 à 53% des abattages en France.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier