Bruno Le Maire : Pas d'autre avenir qu'une agriculture durable

Il n'y a « pas d'autre avenir pour l'agriculture française qu'une agriculture durable », a déclaré jeudi le ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture Bruno Le Maire, en clôturant un colloque consacré aux innovations pour utiliser moins de pesticides en grandes cultures.

« Il serait absurde de retourner au tout productivisme », a-t-il ajouté, estimant que « le peuple français a fait le choix du respect de l'environnement ».

Il estime que « l'agriculture durable, est aussi rentable économiquement », compte tenu du coût des engrais et des carburants et souligne que la limitation de l'usage des pesticides est aussi un moyen de préserver les ressources naturelles, comme l'eau, et la biodiversité.

Alors qu'il existe déjà des pratiques économes en pesticides, M. Le Maire a souligné la nécessité d'efforts de « recherches interdisciplinaires », pour permettre un « véritable changement de paradigme ».

Pour un accompagnement technique et financier aux agriculteurs

Il faut aussi « proposer des formations et un accompagnement technique et financier aux agriculteurs », a-t-il ajouté, annonçant que le nombre de « fermes de démonstration Ecophyto », passeraient de 200 actuellement à mille d'ici la fin 2010. Les exploitations des lycées agricoles serviront de vitrines pour les nouvelles pratiques.

Différentes expériences sont menées pour tenter d'atteindre l'objectif d'une réduction de 50% de l'usage des pesticides d'ici 2018. L'Institut national de recherche agronomique (Inra) avait organisé jeudi un colloque pour analyser les démarches et les outils existants et les conditions nécessaires pour faciliter la transition vers une agriculture durable.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier