Carcassonne et Nîmes : Des manifestations «musclées» pour défendre la viticulture

SC

Des milliers de personnes ont manifesté mercredi à Nîmes et Carcassonne pour réclamer des aides gouvernementales à la viticulture. Trois personnes ont été brièvement interpellées.

A Carcassonne, environ 5.000 viticulteurs ont défilé à l'appel du syndicat des vignerons de l'Aude. Son président, Philippe Vergne, a lancé un appel au président Nicolas Sarkozy : « Les élections et les promesses sont passées. Maintenant, ce sont les huissiers qui passent dans nos maisons, dans nos exploitations », a-t-il lancé sous les applaudissements de viticulteurs de l'Aude, des Pyrénées-Orientales, du Tarn et de délégations de pêcheurs et d'agriculteurs espagnols.

Après la dispersion du cortège, plusieurs manifestants ont brisé des vitres et des accès aux ascenseurs à côté la trésorerie générale de Carcassonne. Les forces de l'ordre ont arrêté un manifestant et ont dispersé quelques centaines de viticulteurs à l'aide de grenades lacrymogènes et de flash-balls.

Deux autres personnes, dont un viticulteur, ont été interpellées près de Barbaira (Aude), où une centaine de manifestants bloquaient la circulation sur la route nationale reliant Carcassonne à Lézignan. Les trois manifestants ont été remis en liberté peu après.

Dans le Gard, entre 400 et 500 viticulteurs et agriculteurs ont manifesté dans le calme à Nîmes pour réclamer un fioul à 40 centimes, la baisse des charges sociales et l'exonération des taxes sur le foncier non bâti. Ils ont dénoncé la grande distribution et les négociants en vin, coupables à leurs yeux de renégocier à la baisse des contrats signés en novembre.

« Aujourd'hui, je vends mes vins rouges à 60-65 euros l'hectolitre et les blancs à 70-80 euros l'hectolitre », a témoigné André Forestier, viticulteur à Redessan (Gard), producteur de Costières-de-Nîmes et de vins de pays du Languedoc. « On est largement en-dessous de nos prix de revient avec ces cours aussi bas », a-t-il affirmé.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires