Céréales et oléagineux : Pas d'embellie pour les cours du blé et de l'orge

Céréales et oléagineux : Pas d'embellie pour les cours du blé et de l'orge

La campagne 2009/2010 entre dans sa phase finale et les perspectives de la prochaine campagne sont peu optimistes. Les prix poursuivent leur baisse pour le blé tendre et l'orge, d'où un recours à l'intervention. Les oléagineux et le maïs s'en sortent mieux.

En prix moyen de campagne 2009/2010, sous l'effet de stocks très abondants sur le marché français, le prix du blé rendu Rouen recule fortement et se porte, fin mars, à 120 €/t. Celui du blé départ Eure-et-Loir chute à 102 €/t. «Il faut remonter au mois de juin 2006 pour retrouver de tels niveaux de prix !» estime le service statistique du ministère (Agreste) dans sa lettre de conjoncture. Le prix moyen de campagne 2009/2010 en blé atteint 114 €/t , soit une chute de 22 % par rapport à 2008/2009.

Fin mars, les cours européens du blé sont nettement inférieurs aux cours américains. Le cours moyen du blé soft red winter origine Golfe du Mexique s'élève à 144 €/t contre 125 €/t pour le blé meunier russe origine mer Noire et 110 €/t pour le blé rendu Rouen.

Concernant le blé dur, le repli des prix s'est stabilisé : seulement -1% entre février et mars contre - 9% depuis le début de l'année 2010. Fin mars, le prix du blé dur départ Sud-Ouest s'établit à 134 €/t.

Le prix de l'orge reste inférieur au prix d'intervention

Pour l'orge, les stocks français de report élevés de la fin de la campagne 2009/2010 continuent également de faire baisser les prix qui deviennent inférieurs au prix d'intervention. En mars, le prix moyen de l'orge rendu Rouen se situe sous la barre de 90 €t. Un prix inférieur de près de 24% à celui de 2008/2009.

D'après le bilan prévisionnel de FranceAgriMer, le stock de report total d'orge dépassera 3,5 Mt en fin de campagne 2009/2010. Le stock du marché libre pourrait s'élever à 2 Mt et les quantités à l'intervention atteindraient près de 1,5 Mt. Pour l'heure, les quantités offertes à l'intervention en France atteignent un million de tonnes.

Le prix du maïs se maintient à un niveau plus élevé

Sur le marché mondial du maïs, les estimations des récoltes argentine et brésilienne sont revues à la hausse en mars. Cela annonce une concurrence accrue sur le marché de l'exportation. Pour l'heure, les prix mondiaux du maïs se replient très doucement.

Fin mars, le prix moyen du maïs argentin approchait 118 €/t, celui du maïs américain origine Golfe du Mexique s'élevait à 121 €/t et le maïs rendu Bordeaux atteignait 130 €/t. « À ces niveaux de prix, les maïs français restent compétitifs sur les marchés à l'exportation vers l'Europe du Nord et l'Espagne », estime Agreste. Mais les stocks de report, élevés en orge et en blé tendre, pourraient pousser à la baisse des prix du maïs pour libérer des espaces de stockage plus rapidement.

En moyenne de campagne 2009/2010, le prix du maïs rendu Bordeaux se stabilise à 130 €/t (- 12 % par rapport à 2008/2009. La différence de prix entre blé et maïs s'explique par la situation de leurs bilans européens respectifs. Le bilan européen est très lourd en blé tendre, avec un rapport stock/consommation élevé, mais moins lourd en maïs avec des stocks de report qui augmentent, le rapport stock/consommation étant inférieur.

Tension haussière sur les marchés oléagineux

Sur le marché mondial des graines oléagineuses, les prix restent à des niveaux relativement élevés sous l'effet de la demande chinoise et d'une trituration importante pour répondre aux besoins industriels.

Fin mars, les prix moyens des graines de colza rendu Rouen et des graines de tournesol rendu Bordeaux se situent à un niveau supérieur à celui de mars 2009. Le prix des pois subit à la fois une pression à la baisse du prix du blé, et la bonne tenue du prix des tourteaux en tant que produit de substitution pour les incorporations dans l'alimentation animale. Le prix moyen de campagne 2009/2010 du pois, départ Marne, s'élève à 153 €/t (-12 % par rapport à 2008/2009).

Suivez les marchés des céréales et les avis d'experts sur le Service Expert Grandes Cultures de Pleinchamp.com.

Source avec Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires