Céréales : L'embargo Russe prolongé jusqu'aux moissons 2011

L'embargo russe sur les exportations de céréales prévu du 15 août au 31 décembre ne sera pas levé avant la récolte 2011.

« Nous n'envisagerons pas une annulation sur les exportations de céréales avant la récolte de l'année prochaine et avant que l'état des stocks de céréales ne soit connu », a déclaré Vladimir Poutine pendant un conseil des ministres.

Le gouvernement russe avait mis en vigueur cet embargo du 15 août au 31 décembre 2010 pour contenir la hausse des prix engendrée par l'effondrement des récoltes en Russie en raison de la canicule et de la sécheresse de l'été. Il était prévu que cette mesure d'exception puisse être étendue au-delà de cette date en fonction de l'état des récoltes.

Le Premier ministre a expliqué avoir pris cette décision pour ne pas « générer des anxiétés inutiles, pour assurer la stabilité et la prévisibilité
(...) pour tous les acteurs du marché ».



Les prix alimentaires augmentent

La Russie a été frappée par une sécheresse record qui dure depuis avril, aggravée en juillet et août par une canicule sans précédent accompagnée d'incendies de forêt. Le gouvernement a abaissé à la mi-août à 60-65 millions de tonnes sa prévision de récolte de céréales pour 2010, contre 95 millions de tonnes comme initialement prévu.

Malgré l'embargo, le pays voit ses prix alimentaires augmenter nettement et son inflation s'accélérer. « Dans plusieurs régions, il y a des signes d'une hausse des prix et de pénurie de plusieurs produits », a déclaré le président russe Dmitri Medvedev, cité par les agences russes. « Selon les spécialistes et ceux qui étudient l'économie, tout cela a un caractère spéculatif ».

Lundi, les prévisions d'inflation pour 2010 ont été revus à la hausse jusqu'à 7,8%, au lieu des 6-7% annoncés précédemment. La hausse de l'inflation est de mauvais augure pour les autorités russes qui se targuaient depuis l'année dernière d'être en passe de la dompter. En 2009, l'inflation s'était élevée à 8,8%, contre 13,3% l'année précédente.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier