Céréales : La campagne 2009/2010 sera rude

SC

Le conseil spécialisé des céréales de FranceAgriMer a dévoilé les perspectives de commercialisation de nos céréales pour la prochaine campagne 2009/2010. La concurrence sur les marchés de l'exportation s'annonce forte.

« Nous restons dans une logique où les stocks de report restent lourds » estime Christian Vanier, responsable de la direction des animations des filières à FranceAgriMer. L'évaluation des stocks de fin de campagne 2008/2009 en blé est revue légèrement à la baisse par rapport au mois dernier, mais ils restent importants, à 3.9 Mt (pour une production de 37,2 Mt). Une grosse interrogation persiste également sur la connaissance des stocks en ferme qui pourraient être plus importants que les années précédentes.

A l'export, si l'on fait le bilan des ventes de blé vers les pays tiers -qui augmentent- et celles vers les pays de l'Union européenne -qui régressent-, la France se situe dans une année qualifiée de «normale». Sur ces marchés, même si les Américains sont moins compétitifs du fait d'une baisse de leurs emblavements, la concurrence ukrainienne et surtout russe risque d'être rude. L'Inde, qui a engrangé une très forte récolte, pourrait exporter 1 à 2 millions de tonne. L'Allemagne est également un concurrent sérieux avec une récolte 2008 abondante de près de 26 Mt, dont 25% serait encore stocké à la ferme.

Blé : une production mondiale 2009 encore abondante

Au niveau mondial, même si la production 2009 de céréales s'annonce en recul par rapport à 2008, les premières estimations de récolte, évaluées à 650 Mt tous blés, sont fortes, au-dessus du précédent record mondial de 2004, à 629 Mt. Les perspectives de production, encore abondantes, maintiennent des prix bas, autour de 110 €/t départ ferme base juillet pour le blé.

Les prix du blé français sont toutefois repartis à la hausse en ce début d'avril, en sympathie avec les évolutions des cours du Soft Red Winter américain à Chicago. En orge, les cours continuent de baisser et les exportations restent au point mort. Pour la première fois, la France pourrait avoir recours à l'intervention d'ici la fin de la campagne.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier