Ceta: L'ex-Fondation Hulot réclame un véritable véto climatique

Ceta: L'ex-Fondation Hulot réclame un véritable véto climatique

La présidente de la Fondation pour la nature etl'homme (FNH, ex-Fondation Nicolas Hulot), Audrey Pulvar, a appelé dans une tribune publiée dans le JDD dimanche à renégocier le traité commercialcontroversé entre l'Union européenne et le Canada (Ceta) pour mettre en place"un veto climatique opérationnel".

"La seule solution pour mettre en place un veto climatique opérationnel est de renégocier le Ceta afin d'y intégrer une véritable clause de sauvegarde des mesures climatiques", a affirmé Audrey Pulvar à la veille de la conférence climat de l'ONU. L'accord de libre-échange UE-Canada est entré en vigueur de façon provisoire le 21 septembre, mais il devra pour être totalement mis en oeuvre être ratifié par tous les États membres de l'UE.

Des ONG, appuyés par des experts et des élus, réclamaient la mise en place d'un veto climatique pour empêcher le recours, devant les tribunaux d'arbitrage, d'investisseurs qui s'estimeraient lésés par des mesures prises pour limiter le réchauffement climatique. Une idée reprise en octobre par le gouvernement. Mais pour la présidente de la FNH, si le gouvernement a bien repris "le concept de veto climatique dans son plan d'action", "il l'a en revanche complètement vidé de son contenu" et cette version n'apporte "aucune nouvelle garantie". Pourtant, "le danger est bien réel; le Canada a lui-même été attaqué à de nombreuses reprises dans le cadre de l'accord de commerce nord-américain", a-t-elle ajouté.  

"Cet accord de commerce avec le Canada va non seulement entraîner une hausse des émissions de gaz à effet de serre, mais il menace aussi la capacité future des Etats d'agir pour préserver le climat", selon Audrey Pulvar. Le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a décidé de se tenir à l'écart des activités de la fondation qu'il avait créée en 1990 et qui portait son nom. Il avait démissionné de sa présidence lors de sa nomination au gouvernement au printemps, laissant la place à la journaliste Audrey Pulvar. L'ONG a été rebaptisée Fondation pour la nature et l'homme (FNH).

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 5

Beau

Mais si Cloclo le CETA sert la grande distribution et les hommes politiques. Ces derniers récompensés par les premiers qui ont l'argent. On nous fait croire au progrès des échanges, qui ne servent qu'à asservir les paysans. Hulot et les écolos se foutent de nous. Ce n'est pas eux qui font le travail. ILs nous piétinent et ne regardent pas ce que nous faisons de bien. Ils sont toujours négatifs à notre égard. Hulot roule en 4X4, ... faites comme je dit, mais pas comme je fait....

gib

L'ex fondation Hulot ne fait que de l'affichage :
Alors que ces braves gens font tout pour sur -normer toute prodution , au mépris total des conséquences pour les producteurs , cette opposition de façade n'est qu'un moyen de se dédouaner : demain quand l'accord sera entériné , ils se glorifieront de s'y être opposés mais de ne pas avoir la majorité...
N'oublions pas : Hulot , Pulvar sont d'abord des pros de la communication.

Pivoine

@ Cloclo
Ce commerce ne sert qu'à ceux qu'ils le nourrissent : la finance!

DIGUE3942

encore de la poudre aux yeux....

Cloclo

Cet accord CETA va encore encourager le Canada a venir déverser en Europe ses surplus de viande à prix cassé.
Faudra nous expliquer quel est l'intérêt d'expédier au travers des océans des marchandises qu'on peut produire ici. Ce commerce là ne sert personne.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier