Chine : Après le lait contaminé, le vin frelaté

Six personnes ont été arrêtées en Chine, accusées d'avoir frelaté du vin. Les autorités ont fermé des dizaines d'entreprises vinicoles et les bouteilles suspectes ont été retirées des rayonnages des magasins.

Les suspects auraient mélangé des produits chimiques à leur production de vin dans le comté de Changli, une région de la province centrale du Hebei surnommée le « Bordelais chinois ». Selon le journal Global Times, le vin en question a été coupé d'eau sucrée, de colorants et d'arômes artificiels. Les bouteilles étaient finalement mises en vente sous des étiquettes contrefaites de grandes marques.

Selon un expert chinois, les additifs mélangés au vin étaient susceptibles de provoquer des dysfonctionnements cardiaques, des migraines, tout en étant potentiellement cancérigènes.

« Nous sommes très préoccupés par ces pratiques. Par mesure de précaution, nous avons déjà commencé à retirer les bouteilles suspectes des rayonnages », a déclaré au Global Times Zhang Tao, un porte-parole à Pékin de la chaîne de grande distribution Wal-Mart.

Les autorités provinciales ont imposé la fermeture d'une trentaine d'entreprises vinicoles, selon l'agence Chine nouvelle. Plus de 5.000 cartons de bouteilles ont été saisis, sans que l'on sache la proportion déjà en vente dans les magasins.

La Chine est régulièrement confrontée à des scandales alimentaires.
L'affaire la plus retentissante reste celle du lait contaminé à la mélamine.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier