CICE : Les coopératives bénéficieront d'une mesure compensatoire

CICE : Les coopératives bénéficieront d'une mesure compensatoire

Manuel Valls a promis de mettre en place dès cette année une mesure compensatoire pour les coopératives agricoles, qui ne sont pas éligibles au Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), a rapporté Philippe Mangin, président de Coop de France.

Les coopératives agricoles, parce qu'elles ne paient pas l'impôt sur les sociétés, ne sont pas éligibles au CICE dans la mesure où celui-ci fonctionne comme une ristourne sur les bénéfices des entreprises. Mais le premier ministre aurait promis  « une mesure compensatoire équivalente »,  a assuré Philippe Mangin, président de Coop de France, au sortir d'une rencontre avec Manuel Valls.  

Fortes de ces engagements, les coopératives peuvent confirmer leur engagement au pacte de responsabilité qui s'accompagnera de 50.000 embauches dans les trois ans, a ajouté Philippe Mangin, sans préciser combien d'embauches nettes ce chiffre comportait. Les 2.800 coopératives agricoles emploient 160.000 salariés et représente 40% de l'agroalimentaire français.

De son côté, la FNSEA, qui participait également à la rencontre à Matignon, s'est engagée à participer au pacte de responsabilité, rappelant au Premier ministre qu'il y avait 9.000 emplois non pourvus en agriculture. Le syndicat réclame  par ailleurs "un coup de pouce" sous forme de mesures fiscales ou assurancielles car les agriculteurs, qui ont déjà des allégements de charges sur les petits salaires, ne bénéficieront pas des mesures sur le Smic annoncées par Manuel Valls. Lors de son discours de politique générale devant les députés le 8 avril, le Premier ministre a promis une baisse du coût du travail de 30 milliards d'euros d'ici à 2016, qui passera notamment par une suppression des charges pour l'employeur d'un salarié payé au Smic au 1er janvier 2015.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier