cologie : Préserver les zones humides et la biodiversité

SC

Un groupe de travail va plancher sur les moyens de préserver les zones humides (marais, tourbières et lagunes), haut-lieux de la biodiversité menacés par la pression des activités humaines.

Ce groupe, mis en place par la secrétaire d'État à l'Écologie, Chantal Jouanno, a été conçu sur le modèle du Grenelle de l'environnement et rassemble cinq collèges (experts, syndicats, patronat, État, associations). La difficulté est de concilier les intérêts souvent divergents entre élus locaux, agriculteurs, chasseurs, pêcheurs ou industriels.

Ce groupe devra proposer une stratégie nationale à trois ans pour préserver et gérer ces milieux naturels fragiles et compléter les actions engagées. Un plan national d'action pour les zones humides a déjà été adopté par le gouvernement en 1995 afin de lutter contre la dégradation de ce patrimoine naturel. De nouvelles inscriptions sur la liste des zones humides d'importance internationale seront proposées.

La France s'est engagée à protéger les zones humides de son territoire en signant la « convention Ramsar » (Iran) le 2 février 1971. Les zones humides couvrent 1,5 million d'hectares sur notre territoire. La moitié des espèces d'oiseaux en dépendent, batraciens et poissons y prolifèrent. En outre, elles fonctionnent comme des stations d'épuration de l'eau, permettent le stockage du CO2 dans le sol et servent de zones tampons en cas d'inondations.

Source d'après AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires