Comité national vétérinaire : Pour un usage raisonné des antibiotiques

SC

Les ministères de l'Agriculture et de la Santé ont décidé de mettre en place un comité national vétérinaire pour un usage raisonné des antibiotiques.

Le développement de la résistance aux antibiotiques est affiché au niveau international et européen comme une préoccupation majeure en termes de santé humaine et animale, car il remet en question l'efficacité de ces médicaments.

Depuis 1999, l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments a mis en place un suivi annuel des ventes d'antibiotiques vétérinaires basé sur une déclaration annuelle des ventes d'antibiotiques par les laboratoires qui les commercialisent. En 2008, les quantités vendues ont été les plus basses depuis la mise en place de ce suivi (-9,6 % par rapport à 1999).

La France apparaît toutefois comme le pays européen qui utilise la plus grande quantité de médicaments antibiotiques chez l'animal. « Des efforts doivent être entrepris pour rationaliser et réduire autant que possible l'utilisation des antibiotiques », estime Affsa.

Pour coordonner ces efforts, un comité national vétérinaire pour un usage raisonné des antibiotiques vient donc d'être mise en place. Ce comité réunit des représentants de l'ensemble des acteurs de la filière du médicament vétérinaire, maillons essentiels de la lutte contre l'antibiorésistance. Son rôle sera de fournir des éléments d'orientation et de décision sur la stratégie de prévention et de lutte contre l'antibiorésistance, ainsi que sur la mise en oeuvre d'un plan national d'action.

Selon l'Afssa, les animaux de compagnie sont « plus exposés aux antibiotiques que les animaux producteurs de denrées alimentaires ». Ceux-ci peuvent transmettre à l'homme des bactéries pathogènes qui peuvent être résistantes à des antibiotiques du fait de traitement des animaux.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier